Ferguson: la version des faits du policier qui a tué Michael Brown

Avis contraire

Ferguson: la version des faits du policier qui a tué Michael Brown

Publié le :

Mardi 25 Novembre 2014 - 15:51

Mise à jour :

Mercredi 26 Novembre 2014 - 10:25
La version qu'a livrée le policier Darren Wilson, qui a abattu le jeune Noir Michael Brown à Ferguson dans le Missouri en août dernier, est très différente de celle rapportée par certains témoins de la scène et la famille de la victime. Le non-lieu que lui a accordé le jury populaire lundi 24 a provoqué une recrudescence des violences dans la ville et des manifestations dans plusieurs autres villes des Etats-Unis.
©Eduardo Munoz/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Darren Wilson est connu dans tous les Etats-Unis pour être le policier blanc qui a tué le jeune Noir de 18 ans Michael Brown en pleine rue le 9 août dernier à Ferguson (Missouri, Etats-Unis).

L'homme aux yeux bleus ne parle pas aux médias. Sa version des faits, il l'a donnée dès le lendemain de l'incident et ces derniers mois tout au long des auditions devant le jury en charge de l'affaire. Des déclarations qui viennent d'être rendues publiques. Le policier de 28 ans raconte une version des faits totalement opposée à celle des témoins de la scène et des proches de la victime qui décrivaient Michael Brown comme un "géant pacifique". Celui-ci aurait été, selon le policier, violent voire même "fou".

De cette journée, Darren Wilson se souvient qu'il était en patrouille au moment où il a reçu le signalement du profil d'un voleur de cigarillos dans une supérette de la ville: un homme noir au T-shirt noir. Au volant de sa voiture, il croise la route de deux hommes noirs, qui marchent le long de la ligne jaune centrale de la route. Le policier affirme leur avoir demandé quel était le problème avec le trottoir, provoquant les jurons et le refus d'obtempérer de Michael Brown.

Le policier appelle alors du renfort, ayant vu dans la main de Michael Brown des cigarillos, et tente de s'extraire de son véhicule. Toujours selon lui, l'adolescent l'empêche d'ouvrir sa portière et lui porte plusieurs coups de poing. Darren Wilson affirme ensuite avoir sorti son arme, avant que le jeune Noir ne la retourne contre lui. "A ce stade j'était sûr qu'il allait me tirer dessus. Il avait pris le dessus sur moi", a-t-il confié.

Le policier finit par reprendre le contrôle de son arme. Deux coups de feu retentissent, mettant en fuite les deux jeunes Noirs. Darren Wilson dit avoir de nouveau appelé du renfort avant de se lancer à la poursuite de Michael Brown. La scène qui suit dans une avenue voisine durera une minute. Michael Brown arrête sa course et revient vers le policier qui lui demande de s'arrêter les mains en l'air. "Je n'ai jamais vu quelqu'un avec un visage aussi agressif que lui", raconte le policier, qui tire à plusieurs reprises sur le jeune Noir, dont une balle dans la tête. Les personnes présentes au moment des faits restent partagées sur l'attitude de Michael Brown. Certains disent l'avoir vu lever les mains, d'autres non.

La quasi-totalité des éléments présentés devant le jury, qui a décidé lundi 24 de ne pas poursuivre le policier, ont été rendus publics. Dans le dossier se trouvent les photos prises de Darren Wilson juste après les faits. Son visage est contusionné mais ne semble pas avoir subi de graves traumatismes.

L'annonce de cette décision a mis le feu aux poudres dans la ville de Ferguson et a provoqué des manifestations dans d'autres villes des Etats-Unis, comme New York ou Washington.

 

 

Des manifestants défilent dans la rue à New York lundi soir pour protester contre le non-lieu du jury à l'égard du policier qui a tué Michael Brown.

Commentaires

-