Incendies gigantesques au Portugal: un Canadair s'est écrasé en luttant contre les flammes

Drame

Incendies gigantesques au Portugal: un Canadair s'est écrasé en luttant contre les flammes

Publié le :

Mardi 20 Juin 2017 - 19:53

Mise à jour :

Mardi 20 Juin 2017 - 19:56
L'incendie qui ravage une partie du Portugal n'avait toujours pas été maîtrisé mardi après-midi, quatre jours après le départ des flammes. D'importants moyens ont été mis en place pour tenter de circonscrire le feu. Mais un Canadair s'est crashé alors qu'il allait déverser de l'eau.
© FRANCISCO LEONG / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le Portugal subit depuis samedi 17 après-midi une série d'incendies parmi les plus meurtriers de son histoire. C'est dans la région de Pedrogao Grande, district de Leiria dans le centre du pays, que les flammes sèment la terreur et la mort depuis quatre jours. Ce mardi 20, le bilan dramatique -et toujours provisoire- était de 64 décès (dont un Français) et plus de 160 blessés (dont certains sont dans un état grave).

L'incendie s'est donc déclenché samedi dans cette région où sévit la canicule et où les températures dépassent les 40 degrés. Les flammes, attisées par des vents très violents, se sont rapidement propagées sur quatre fronts dans les collines couvertes de pins et d'eucalyptus entre les villages de Pedrogao Grande, Figueiro dos Vinhos et Castanheira de Pera.

Ce mardi matin, les autorités ont signalé que 85% du brasier avait été maîtrisée. Le reste est toujours hors de contrôle.

Plus de 2.000 pompiers sont toujours à pied d'œuvre pour combattre les flammes. Dans le cadre du mécanisme européen de protection civile, activé à la demande de Lisbonne, plusieurs pays frontaliers ont apporté leur aide. La France a acheminé trois Canadair. L'Espagne en a envoyé six et l'Italie deux.

Mais un avion Canadair -dont on ignore pour le moment la provenance- s'est crashé ce mardi matin alors qu'il luttait contre l'incendie. Selon Franceinfo, ce n'est pas un appareil français car les trois avions affrétés par la France sont bien rentrés à la base. La protection civile espagnole a confirmé de son côté que ce n'était pas non plus un avion lui appartenant.

Ce pourrait donc être un Canadair italien ou portugais (le Portugal ayant affrété deux Canadair en plus des milliers de pompiers au sol et des hélicoptères pour lutter contre les flammes).

Ce mardi 20, le bilan dramatique -et toujours provisoire- était de 64 décès (dont un Français) et plus de 160 blessés (dont certains sont dans un état grave).

Commentaires

-