Flashé par un radar, un automobiliste tire dessus avec un fusil de chasse et y met le feu

Condamnation

Flashé par un radar, un automobiliste tire dessus avec un fusil de chasse et y met le feu

Publié le :

Jeudi 02 Novembre 2017 - 12:45

Mise à jour :

Jeudi 02 Novembre 2017 - 12:58
En mai dernier, un jeune homme de 23 ans a été flashé par un radar à Plan d'Orgon (Bouches-du-Rhône) alors qu'il roulait à 160km/h sur une portion de route limitée à 90. Conscient de la sanction qu'il encourait, il a tiré dessus à plusieurs reprises avec un fusil de chasse avant de lui mettre le feu.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La justice a rendu son verdict. Pour avoir tiré et mis le feu à un radar, un jeune homme de 23 ans a été condamné mardi 31 octobre à 90 jours-amendes à 20 euros avec en prime, trois mois de suspension de permis et l'obligation d'effectuer un stage de citoyenneté, selon une information rapportée par Corse-Matin.

Les faits remontent à mai dernier, à Plan d'Orgon dans les Bouches-du-Rhône. Alors qu'il roulait dans la nuit à 160 km/h sur une portion de route limitée à 90, l'homme a été flashé par un radar de chantier. Il s'est alors rapidement aperçu qu'il pouvait perdre son permis de conduire pour avoir roulé à plus de 70 km/h au-dessus de la vitesse autorisée. En panique, il a alors décidé de rentrer à son domicile pour y chercher le fusil de chasse de son père ainsi que des cartouches.

Puis, de retour sur les lieux de l'infraction, il s'est positionné à 1,50 mètre du radar et a tiré à six reprises sur la vitre avant de la briser à coups de crosse. Et ce n'est pas tout. Pour être sûr de ne pas avoir de sanction, le jeune homme s'est rendu dans une station-service où il a mis de l'essence dans un sceau. Il est ensuite revenu sur place et a aspergé le radar avant d'y mettre le feu.

Mais malheureusement pour lui, l'infraction avait déjà été enregistrée, les informations le concernant avaient déjà été envoyées au Centre national de traitement. Et au grand dam de l'automobiliste, les forces de l'ordre n'ont pas tardé à lui mettre la main dessus. En effet, ils ont rapidement établi un lien entre la destruction du radar et la dernière personne à avoir été flashée avec.

Pour rappel, le jour-amende est une peine qui s’applique aux personnes majeures qui ont commis un délit passible d’emprisonnement. Son montant varie d’une personne à l’autre puisqu’il se base sur la capacité financière de l’auteur. Si le contrevenant refuse de payer, il peut être incarcéré. 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Le jeune homme roulait à 160 km/h sur une portion de route limitée à 90.

Commentaires

-