France-Mexique: Maude Versini pourra recevoir ses enfants en France sept semaines par an

France-Mexique: Maude Versini pourra recevoir ses enfants en France sept semaines par an

Publié le 06/04/2015 à 10:33 - Mise à jour le 07/04/2015 à 08:46
©Capture d'écran RTL/YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): JmC

-A +A

Après trois ans de procédure, un accord est intervenu entre la Française Maude Versini et son ancien mari mexicain sur la garde de leurs enfants. Ceux-ci étaient retenus au Mexique par leur père, diplomate et proche du président mexicain.

Accord franco-mexicain après trois ans de tractations diplomatico-juridiques. La Française Maude Versini et son ex-mari mexicain Arturo Montiel, ancien gouverneur de l'Etat de Mexico, sont parvenus à un accord dans le conflit qui les oppose sur la garde de leurs enfants.

Tous deux s'étaient mariés en 2002 et avaient divorcé en 2007. Ils ont trois enfants, les jumeaux Adrian et Sofia (aujourd'hui âgés de 11 ans) et Alexi (9 ans). Depuis décembre 2011, ceux-ci sont retenus par leur père au Mexique, alors que la justice mexicaine avait attribué leur garde à leur mère.

Les deux ex-époux ont signé samedi soir un protocole d'accord devant le tribunal de Lerma, dans l'Etat de Mexico (centre du pays). Maude Versini accepte d'abandonner toutes les poursuites contre Arturo Montiel; celui-ci, en échange, accepte que les enfants passent sept semaines par an en France avec leur mère.

"J'ai enfin signé un protocole hier avec le père des enfants. Ils viendront en France 7 semaines dans l'année pour les vacances. C'est mieux que rien", a annoncé dimanche la jeune femme, en français et en espagnol, sur son compte Twitter.

Interrogée par les journalistes à l'aéroport de Mexico dimanche alors qu'elle s'apprêtait à rentrer en France après une semaine passée avec ses enfants au Mexique, elle a confirmé: "J'abandonne donc toutes ces poursuites en France et au Mexique et j'aurai en contrepartie sept semaines de vacances par an en France. (…) Nous avons signé cet accord hier soir où finalement je lâche beaucoup, beaucoup trop à mon goût, mais je n'ai pas eu trop le choix".

Maude Versini avait enfin pu voir ses enfants en décembre dernier, pour la première fois depuis trois ans, à l'occasion du premier droit de visite accordé par la justice mexicaine.

Cette affaire privée avait pris une dimension diplomatique, Arturo Montiel ayant été le mentor politique de l'actuel président mexicain Enrique Pena Nieto, en fonction depuis le 1er décembre 2012. L'affaire avait été évoquée en privé par les présidents des deux pays, lors de la visite de François Hollande au Mexique il y a un an, en avril 2014. En mai 2014, la justice française avait même lancé un mandat d'arrêt international contre Arturo Montiel.

Une autre affaire, celle de Florence Cassez, avait empoisonné les relations entre la France et le Mexique, avant qu'un accord ne soit finalement trouvé, après intervention des autorités françaises et notamment du président Nicolas Sarkozy. Arrêtée en 2005 et condamnée en 2008 à 96 ans de prison pour complicité d'enlèvement et de séquestration, la jeune femme avait été libérée en janvier 2013 pour vices de procédure et était rentrée en France, accueillie quasiment comme une gloire nationale.

 

Auteur(s): JmC


PARTAGER CET ARTICLE :


Maude Versini interrogée sur RTL il y a un an, le 9 avril 2014.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-