La voiture de Fillon braquée en marge du meeting de Lille, un ordinateur et des munitions dérobés

La voiture de Fillon braquée en marge du meeting de Lille, un ordinateur et des munitions dérobés

Publié le :

Jeudi 20 Avril 2017 - 13:47

Mise à jour :

Jeudi 20 Avril 2017 - 14:08
© Sebastien Bozon / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La voiture qui a amené mardi François Fillon à son meeting de Lille a été victime d'un "vol à la roulotte" un peu plus tard. Un ordinateur portable, des munitions d’arme, deux brassards siglés Police et une clé USB ont été dérobés.

Il s'agit vraisemblablement d'un "vol à la roulotte". La voiture de location utilisée par François Fillon pour son meeting de Lille mardi 18 a été braquée. L'attaque s'est déroulée en marge de l'évènement et le candidat des Républicains ne se trouvait pas à bord au moment des faits.

Selon le journal Le Parisien, un officier de sécurité et un chargé de mission auprès du candidat étaient en train de passer une commande dans un restaurant de Lesquin, dans la banlieue lilloise, quand le véhicule, un Renault Espace, a été braqué. D'après le quotidien, "un ou plusieurs individus" ont réussi à forcer la porte du véhicule et ont mis la main sur "un ordinateur portable, des munitions d’arme, deux brassards siglés Police et une clé USB contenant des données considérées comme sensibles".

L'entourage de l'ancien Premier ministre a, par la suite, confirmé le vol et a expliqué que l'ordinateur dérobé, de type Mac Book, a pu "être neutralisé à distance". Les proches du candidat LR ont toutefois minimisé l'importance des données contenues sur la clé USB, précisant qu'il s'agissait "de photos personnelles et pas de données sensibles". Le vol a été immédiatement rapporté aux forces de l'ordre qui ont, pour leur part, ouvert une enquête.

Ce "vol à la roulotte" intervient dans un contexte particulier, alors que deux hommes soupçonnés de préparer un attentat qui aurait pu viser le candidat Les Républicains ont été arrêtés mardi 18 à Marseille. François Fillon, considéré comme une cible potentielle, avait vu sa sécurité nettement renforcée depuis vendredi 14, avec notamment la présence d'un tireur d'élite et d'hommes du Raid lors de chaque réunion publique du candidat.

L'entourage de l'ancien Premier ministre a, par la suite, confirmé le vol.

Commentaires

-