Fraude à l'Assurance maladie: une pharmacie de Haute-Garonne épinglée pour 30.000 euros de fausses ordonnances

Les assurés à l'origine de l'enquête

Fraude à l'Assurance maladie: une pharmacie de Haute-Garonne épinglée pour 30.000 euros de fausses ordonnances

Publié le :

Mardi 21 Mars 2017 - 14:51

Mise à jour :

Mardi 21 Mars 2017 - 15:06
Une pharmacie de Haute-Garonne a été épinglée par l'Assurance maladie pour avoir établi de fausses ordonnances pour un préjudice estimé à 30.000 euros. C'est grâce aux patients qui ont relevé des incohérences de remboursement que la Caisse d'assurance maladie a pu détecter la fraude.
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un préjudice de 30.000 euros en cinq ans. C'est ce qu'un pharmacien de Haute-Garonne aurait extorqué à la Sécurité sociale en falsifiant des prescriptions. Il a finalement été rattrapé par la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) locale après que des clients ont fait remarquer des incohérences.

Le système mis en place en 2015 se serait étalé sur un an, voire un an et demi, révèle ce mardi 21 La Dépêche du midi. Selon le quotidien local, la pharmacie établissait de toutes pièces des ordonnances au nom de certains de ses patients alors que ceux-ci n'avaient rien acheté. L'officine recevait ainsi les remboursements de la Sécurité sociale sans avoir à emputer ses stocks.

Une technique qui aurait pu perdurer si certains des patients en question n'avaient pas été plus honnêtes que le pharmacien. Ils ont en effet prévenu la CPAM qu'ils recevaient des remboursements indus.

Des remarques qui ont conduit à une enquête minutieuse. "Il a fallu appeler tous les assurés pour leur demander s'ils ont bien eu la délivrance de tous les médicaments prescrits", a déclaré au quotidien Isabelle Tartarin, sous-directrice CPAM en charge de la direction de la santé. Par extrapolation des abus commis sur une période donnée, l'organisme est donc arrivé à un préjudice de 30.000 euros.

Ce type d'escroquerie à l'Assurance maladie est difficile à repérer car faute de déclaration des patients, rien n'indique que le médicament prescrit l'a été de manière frauduleuse. Le montant des fraudes à l'Assurance maladie détectées s'est élevé à 196,2 millions d'euros en 2014. En tête de ce triste palmarès se trouvent les professionnels de santé. Avec 73,1 millions d’euros, les médecins, qui sont les premiers tricheurs, ont détourné 37% de la somme globale.

La fraude se serait étendue sur plus d'un an.

Commentaires

-