Fraude: une femme touchait les allocations chômage en France... et en Suisse

Fraude: une femme touchait les allocations chômage en France... et en Suisse

Publié le 16/03/2018 à 12:50 - Mise à jour à 13:04
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une femme de 40 ans a été condamnée à 6 mois de prison avec sursis et 1.000 euros d'amende pour avoir touché des indemnités chômage en France et en Suisse.

Pendant près de deux ans, une femme qu'une quarantaine d'années a touché des allocations chômage en Suisse, mais également en France. Elle a été condamnée mardi 13 à six mois de prison avec sursis ainsi qu'à une amende de 1.000 euros par le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse dans l'Ain.

Cette frontalière avait en effet perçu 49.000 euros de Pôle emploi et dans le même temps 59.000 euros de la part de la caisse de chômage helvète. Une pratique bien entendu frauduleuse. Pour se faire, la prévenue avait falsifié ses bulletins de salaire de son employeur, suisse, avant d'affirmer aux deux administrations ne pas toucher d'argent rapporte le Dauphiné Libéré qui révèle l'information.

Lire aussi - Affaire Kerimov: un notaire niçois mis en examen pour complicité de fraude fiscale

Sans se démonter, la prévenue, déjà condamnée pour vol et abus de confiance, s'est "défendue avec un aplomb inouï", précise le quotidien. Elle a ainsi assuré ne pas se sentir coupable et aurait même expliqué que les administrations des deux pays "allaient se mettre d'accord" en sa faveur et en tenir compte dans leurs versements respectifs.

Son audacieux manège a pris fin lors d'un contrôle dans un institut de beauté de Bellegarde-sur-Valserine (Suisse), où elle exerçait en toute illégalité. Le tout en étant censée travailler en France, sans rien déclarer à Pôle emploi.

En plus de sa condamnation à de la prison avec sursis et son amende, elle a également été contrainte de rembourser l'intégralité des sommes indûment touchées, des deux côtés de la frontière.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


La femme a perçu 49.000 euros de Pôle emploi et dans le même temps 59.000 euros de la part de la caisse de chômage helvète.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-