Frelon asiatique: un homme meurt suite à deux piqûres dans le Finistère

Frelon asiatique: un homme meurt suite à deux piqûres dans le Finistère

Publié le :

Mardi 11 Août 2015 - 12:31

Mise à jour :

Mardi 11 Août 2015 - 12:45
©Regis Duvignau/Reuters
PARTAGER :

Victor Lefebvre

-A +A

Un homme de 60 ans est décédé le 22 juillet dernier dans le Finistère des suites de piqûres de frelons asiatiques. Un drame très rare qui ajoute à la crainte de cet insecte envahissant. Mais le frelon asiatique reste moins dangereux que sa réputation le laisse penser.

Un homme est mort à Sainte-Sève (Finistère) après avoir été piqué par des frelons asiatiques le 22 juillet dernier, révèle ce mardi Ouest-France. Un drame qui ajoute à la crainte que suscite depuis plusieurs années la présence de cet insecte en France, mais qui reste exceptionnel et dû à des circonstances particulières.

L'homme de 60 ans n'a été piqué qu'à deux reprises, au visage et entre l'épaule et le cou. Cependant, il avait des antécédents cardiaques et a succombé à un arrêt du cœur. Le nid de frelons se trouvait dans un nichoir pour mésange. L'homme aurait tapoté dessus, provoquant la colère des insectes. Emmené à l'hôpital, il est décédé des suites de complications liées aux piqûres.

Arrivé accidentellement en France en 2004, le frelon asiatique (vespa velutina) est un invité indésirable à la sinistre réputation. Il n'est pourtant pas plus dangereux ni plus agressif que son cousin européen (vespa crabro). Il est même plus petit que le frelon européen et son venin légèrement moins toxique.

Il ne s'attaque à l'homme que lorsqu'il se sent menacé ou qu'on se trouve trop prêt de son nid. Il terrorise cependant avec raison les apiculteurs car il est très friand d'abeilles, lesquelles ne sont pas préparées à combattre cet envahisseur inconnu.

Comme beaucoup d'insectes de la famille des hyménoptères (abeilles, guêpes, fourmis, etc.), son venin peut provoquer des réactions allergiques pouvant aller jusqu'à la détresse respiratoire et la mort. Mais depuis 2009, seuls quatre décès ont été attribués aux piqûres de frelons asiatiques. Trois des victimes avaient des antécédents d'allergies.

On reconnaît le frelon asiatique à sa couleur dominante noire et ses pâtes jaunes. Il a également la particularité de parfois faire son nid haut dans les arbres. Déjà très présent dans le Sud-ouest de la France, on le retrouve occasionnellement jusque dans le Nord. Depuis 2012, il est considéré par les pouvoirs publics comme une "espèce exotique, envahissante et nuisible".

 

Le frelon asiatique n'est pas plus dangereux pour l'homme que son cousin européen mais est très envahissant.


Commentaires

-