Gard: il incendie sa maison avec ses enfants et sa femme à l'intérieur en chantant "Allumer le feu"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Gard: il incendie sa maison avec ses enfants et sa femme à l'intérieur en chantant "Allumer le feu"

Publié le 12/06/2017 à 17:41 - Mise à jour à 17:52
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La cour d'assises du Gard examine à partir de ce lundi le cas d'un homme qui a incendié sa maison à Saint-Martin-de-Valgalgues alors que sa femme et ses deux fils se trouvaient à l'intérieur. Détail sordide, il chantait "Allumer le feu" au moment de son geste.

Le prévenu comparaît ce lundi 12 devant les assises du Gard pour "tentative d'homicide en récidive" et "destruction par incendie ayant entrainé une ITT supérieure à 8 jours en récidive". Un homme d'une cinquantaine d'années est devant la justice pour avoir tenté d'incendier sa maison dans laquelle se trouvait sa femme et ses deux enfants.

Les faits remontent à juin 2014, et se sont déroulés dans la commune de Saint-Martin-de-Valgalgues (Gard), au nord d'Alès, explique Midi Libre. Alors que son épouse et lui sont en instance de divorce, l'homme fortement alcoolisé veut s'expliquer avec sa future ex-femme. Prévenue par un ami que son mari arrive, elle s’enferme à clef dans une chambre de la maison, avec ses enfants de 9 et 19 ans.

Le suspect arrive enfin au domicile conjugale et commence par incendier la voiture de son épouse. Comme la victime ne veut pas ouvrir la porte de chambre pour "prendre sa gifle", il "va cramer la maison", selon ses propres déclarations. Joignant le geste à la parole, il met le feu aux quatre coins de la villa avec du produit inflammable, en chantonnant Allumer le feu selon les différents témoignages.

L'épouse et les deux enfants ont été secourus par des voisins à qui l'incendiaire avait précisé avant de partir qu'il avait mis le feu à la maison. Les victimes s'en tireront avec "huit jours d'ITT".  

L'enquête montrera qu'il avait déjà essayé d'incendier la maison familiale en septembre 2013. Le prévenu affirme qu'il n'a aucun souvenir de son geste en raison de son alcoolisation importante. L'expertise psychiatrique a également conclu qu'il présentait une altération du discernement. Le verdict est attendu mardi soir.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le suspect avait commencé par incendier la voiture de sa compagne.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-