Gendarmes agressés à Ajaccio: trois hommes mis en examen

"Violence en réunion"

Gendarmes agressés à Ajaccio: trois hommes mis en examen

Publié le :

Mardi 03 Avril 2018 - 09:18

Mise à jour :

Mardi 03 Avril 2018 - 09:50
Trois hommes ont été mis en examen après l'agression de trois gendarmes hors service la semaine dernière à Ajaccio. Ils devront répondre de "violence en réunion sur militaire de la gendarmerie en raison de leur fonction et de leur appartenance à une nation".
©Pascal Pavani/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'enquête progresse après le violent passage à tabac de trois gendarmes en villégiature à Ajaccio jeudi 29. Trois hommes ont été mis en examen lundi 2 pour "violence en réunion sur militaire de la gendarmerie en raison de leur fonction et de leur appartenance à une nation", rapporte France Bleu RCFM . Les trois suspects sont inconnus des services de police et ont été laissés libres sous contrôle judiciaire.

Ce qui n'a pas été le cas pour un premier mis en examen samedi 30, qui a été écroué. "L'agression a été accompagnée d'insultes sur la qualité de Français des personnes visées", a fait savoir le procureur de la République d'Ajaccio, Eric Bouillard.

Voir - Gendarmes passés à tabac à Ajaccio: un homme mis en examen

Les faits se sont déroulés place du Diamant devant l'établissement "le Globo". Les trois militaires, qui n'étaient pas en service et venaient d'Amiens dans la Somme, ont été agressés par un groupe de jeunes vers 1h30 du matin. Selon des témoignages, la rixe aurait pour origine le comportement insistant de gendarmes envers des jeunes femmes qui étaient accompagnées.

Lire aussi - Ajaccio: trois gendarmes roués de coups par une dizaine d'individus

Les trois gendarmes, qui n'étaient alors pas en service, sont sortis de l'établissement mais ont été rapidement rattrapés par un groupe d'une dizaine de personnes. C'est là qu'ils ont été passés à tabac et même frappés alors qu'ils étaient au sol. Ce sont les pompiers qui ont mis fin à la bagarre de rue à leur arrivée. Ils ont alors transporté les trois militaires à l'hôpital où ils ont passé la nuit.

Deux des trois gendarmes ont été sévèrement battu par le groupe et l'un des militaires s'est vu prescrire une ITT de 15 jours. Or c'est dans le même établissement hospitalier que le suspect, un certain Mickaël Mondoloni, est venu lui aussi se faire soigner d'une blessure à l'épaule. Les gendarmes qui se faisaient soigner l'ont reconnu et il a été arrêté à l'hôpital.

Trois hommes ont été mis en examen à Ajaccio après le passage à tabac de trois gendarmes.

Commentaires

-