Gentilly: un arsenal découvert dans la planque d'Amedy Coulibaly

Gentilly: un arsenal découvert dans la planque d'Amedy Coulibaly

Publié le :

Lundi 12 Janvier 2015 - 10:26

Mise à jour :

Lundi 12 Janvier 2015 - 10:59
Lors d'une perquisition d'un appartement à Gentilly (Val-de-Marne), les enquêteurs ont découvert des armes, des détonateurs ainsi que des papiers appartenant à Amedy Coulibaly. Le preneur d'otages du supermarché casher de la porte de Vincennes aurait loué l'appartement pour une période allant du 4 au 11 janvier.
©Rex/Sipa
PARTAGER :
-A +A

La police judiciaire a découvert dans la nuit de samedi 10 à dimanche 11 la planque d'Amedy Coulibaly, le tueur de Montrouge et de Vincennes. Dans le cadre de l'enquête ouverte à Paris sur les attaques commises en Ile-de-France ces derniers jours, la brigade criminelle a investi un appartement situé à Gentilly (Val-de-Marne), susceptible d'avoir été loué par le terroriste pour une période allant du 4 au 11 janvier.

Lors de la perquisition, les enquêteurs ont mis la main sur un important arsenal composé de détonateurs, de quatre pistolets Tokarev, d’un revolver et de munitions. Se trouvaient également dans l'appartement des téléphones, cartes bancaires, bombes lacrymogènes, de même que des papiers à son nom (carte d'identité et carte Vitale).

Des bannières djihadistes semblables à celle utilisée par le groupe Etat islamique (EI), dont Coulibaly s'est réclamé pendant la prise d'otages du supermarché casher de la porte de Vincennes, ont également été trouvées. 

Alors que de nombreuses perquisitions ont été réalisées au sud et au nord de la capitale, la police judiciaire s'est penchée sur cette planque suite à la fusillade de Montrouge, Coulibaly ayant abandonné sa voiture dans le Val-de-Marne, à Arcueil, avant de prendre la fuite en RER.

L'appartement, situé rue Louis Gaillet, est encore longuement passé au peigne fin par la police technique et scientifique. Les enquêteurs essayent d'établir si la compagne de Coulibaly, Hayat Boumeddiene, toujours activement recherchée (mais qui aurait quitté le territoire français), a pu y séjourner récemment.

Délinquant multirécidiviste, Coulibaly, qui était âgé de 32 ans, a été tué vendredi 9 lors de l'assaut du Raid contre l'épicerie casher de la porte de Vincennes dans laquelle il avait tué quatre personnes. Il est également soupçonné d'être l'auteur d'une fusillade mortelle jeudi 8  à Montrouge (Hauts-de-Seine), au cours de laquelle une policière municipale a été tuée et un agent de la voirie grièvement blessé.

 

 

Amedy Coulibaly dans une vidéo posthume diffusée sur les réseaux sociaux dimanche 11.


Commentaires

-