GermanWings: rapatriement en Allemagne de 44 cercueils des victimes du crash de l'A320

GermanWings: rapatriement en Allemagne de 44 cercueils des victimes du crash de l'A320

Publié le 10/06/2015 à 08:55 - Mise à jour à 09:01
©Ina Fassbender/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): Maxime Macé

-A +A

Les premiers corps des victimes allemandes du crash de la GermanWings dans les Alpes ont pu être rapatriés dans leur pays d'origine mardi 9 juin. Les autres dépouilles seront transportées dans les semaines qui viennent.

Les 44 premières dépouilles de victimes allemandes de l'accident de A320 de la Germanwings, filiale low-cost de la Lufthansa, ont atterri mardi 9 juin vers 22h30 à l'aéroport de Düsseldorf. La compagnie aérienne allemande a affrété spécialement un avion cargo pour acheminer les cercueils depuis l'aéroport de Marignane dans les Bouches-du-Rhône. Les corps doivent être restitués à leurs familles respectives ce mercredi.

Parmi les dépouilles rapatriées mardi, se trouvent celles des 16 lycéens décédés de la petite ville d'Haltern am See et de leurs deux enseignants qui revenaient d'un séjour scolaire en Espagne. La semaine dernière, les familles avaient écrit à la Lufthansa pour exprimer leur colère face au retard annoncé par la compagnie allemande dans le rapatriement des dépouilles. En effet, celui-ci avait été interrompu en raison d'erreurs dans l'établissement des certificats de décès.

Pourtant en France, le maire de Prads-Haute-Bléone (le lieu du crash), Bernard Bartolini, qui a signé les 150 actes d'état civil (comme le veut la procédure en cas de décès d'une personne sur la commune), avait déclaré qu'il n'y avait "pas de problème" mais de simples erreurs typographiques "sur des noms à consonance étrangère".

"Après ce premier vol spécial vers Düsseldorf, les autres victimes seront transportées vers leur pays d’origine dans les prochaines semaines", a par ailleurs indiqué de son côté la Lufthansa. 

Cent cinquante personnes, dont 72 Allemands, sont mortes le 24 mars lors du crash de l’A320 de GermanWings dans les Alpes, vraisemblablement provoqué par un acte volontaire du copilote et principal suspect de l'affaire, Andreas Lubitz.

 

 

Auteur(s): Maxime Macé


PARTAGER CET ARTICLE :


Les premières dépouilles des victimes du crash de la GermanWings ont été rapatriées en Allemagne.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-