Gilets jaunes: le boulanger refuse de servir un policier, sa garde à vue prolongée (vidéo)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Gilets jaunes: le boulanger refuse de servir un policier, sa garde à vue prolongée (vidéo)

Publié le 13/02/2019 à 10:40 - Mise à jour à 10:47
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un employé d’une boulangerie parisienne qui avait refusé de servir un policier le 2 février, en marge de la manifestation des Gilets jaunes a été placé en garde à vue mardi 12. Cette dernière a été prolongée dans la soirée.

La très courte vidéo a eu un vrai succès sur les réseaux sociaux. Lors de l'Acte 12 des Gilets jaunes à Paris, le 2 février dernier, un boulanger de la Maison Landemaine a refusé l'entrée de son établissement à un policier. Si son refus a été salué par de nombreux internautes, les forces de l'ordre ne l'ont pas forcément bien pris.

Cet employé, âgé de 32 ans, a été placé en garde à vue pour "refus de vente et outrage sur personne dépositaire de l'ordre public" mardi12 dans un commissariat du 7e arrondissement. Dans la soirée, la garde à vue de l'individu a été prolongée.

Sur les images de la vidéo, on peut entendre le boulanger de 32 ans tenir tête poliment, mais fermement, à un agent d’une brigade anticriminalité (BAC). "Tu vois une arme là?", l'interroge le policier qui veut entrer dans l'établissement. "Je ne sais pas, je vous préviens juste", répond le boulanger, posté à l’entrée de son établissement. "Donc c’est bon, on peut passer?", insiste le fonctionnaire. "Si vous n’avez pas d’arme, oui", persiste l'employé. "Je crois que je vais aller ailleurs, et à un autre moment de la journée, je vais aussi regarder ailleurs", conclut le policier dans un message à peine voilée de ne pas intervenir en cas d'attaque de casseurs.

Lire aussi - "Gilets jaunes": l'ex-boxeur Christophe Dettinger devant le tribunal

"Nous étions en plein mouvement de foule. Une street-medic blessée se trouvait à l’intérieur du magasin. Deux policiers ont débarqué, sans rien dire, armés et cagoulés. Le responsable du magasin a accepté de leur servir un café, mais seulement s’ils enlevaient cagoules et armes. Et ils n’ont pas apprécié", a expliqué le boulanger retrouvé par Le Parisien.

De son côté, le policier refoulé a assuré s'être présenté, "visage complètement découvert, brassard d’identification au bras et sans aucune arme apparente". "Le boulanger a non seulement refusé de laisser entrer les policiers. Il les a aussi insulté et leur a fait des doigts d’honneur", a expliqué un témoin de la scène auprès du quotidien.

Voir:

Intrusion au ministère de Griveaux par des "gilets jaunes": six personnes interpellées

Près de 1.800 condamnations depuis le début des "gilets jaunes"

Gilets jaunes: Christophe Dettinger et Eric Drouet face à la justice cette semaine

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Un employé d’une boulangerie parisienne qui avait refusé de servir un policier le 2 février a été placé en garde à vue mardi 12.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-