Gilets jaunes: un policier percuté par une voiture à Grasse (vidéo)

Gilets jaunes: un policier percuté par une voiture à Grasse (vidéo)

Publié le :

Samedi 17 Novembre 2018 - 11:48

Mise à jour :

Samedi 17 Novembre 2018 - 11:48
Un homme a été placé en garde à vue ce samedi matin après avoir percuté en voiture un policier qui assurait la sécurité d'un point de blocage des gilets jaunes. Il a été légèrement blessé. L'automobiliste a été arrêté sous les insultes des manifestants.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un mort et plusieurs blessés étaient à déplorer ce samedi 17 à la mi-journée alors que la mobilisation des gilets jaunes contre la hausse des prix du carburant prenait de l'ampleur.

Parmi les blessés, on compte un policier violemment percuté par une voiture au niveau d'un point de blocage à Grasse (Alpes-Maritimes). Les forces de l'ordre étaient présentes massivement à cet endroit, la manifestation ayant été signalée en préfecture et se déroulant donc tout à fait légalement.

L'homme qui a forcé le barrage a été interpellé par d'autres policiers présents sur place. Les manifestants en gilets jaunes qui ont assisté à la scène l'ont copieusement insulté.

Il a été placé en garde à vue au commissariat de Grasse pour "violences volontaires sur personnes dépositaires de l'autorité publique".

Le policier percuté, qui a parcouru quelques mètres sur le capot de la voiture avant de tomber sur la chaussée, a été légèrement blessé.

Lire aussi: mobilisation des gilets jaunes - une voiture force un barrage, une manifestante tuée

La grogne est générale ce samedi en France: les automobilistes impactés et scandalisés par la nouvelle hausse des carburants annoncée par le gouvernement ont décidé de manifester leur mécontentement par ce mouvement des gilets jaunes.

Plus de 1.500 actions -comme des blocages de routes ou de ronds-points, des opérations escargots sur les périphériques des grandes villes, des barrages filtrants aux péages autoroutiers- sont prévues sur tout le territoire.

A noter que seule une centaine d'actions ont été déclarées en préfecture et sont donc légales. Les autorités craignent des débordements à cause des rassemblements massifs et des manifestations non-autorisées et non-encadrées puisque non-annoncées.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup d'internautes -dont certains travaillent ce weekend- ont aussi manifesté leur mécontentement contre cette mobilisation nationale avec le hashtag #SansMoile17.

Et aussi:

Périphériques, ronds-points, péages… point info sur les blocages "gilets jaunes"

"Gilets jaunes": plus de 1.000 rassemblements et 50.000 manifestants en France annonce Castaner

Un homme a tenté de forcer un barrage des gilets jaunes ce samedi matin à Grasse (Alpes-Maritimes). Il a percuté un policier.


Commentaires

-