Gilets jaunes: une pétition pour mettre fin aux violences contre les journalistes

Gilets jaunes: une pétition pour mettre fin aux violences contre les journalistes

Publié le :

Vendredi 18 Janvier 2019 - 20:15

Mise à jour :

Vendredi 18 Janvier 2019 - 20:16
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Alors que les Gilets jaunes s'apprêtent à repartir sur le terrain pour l'acte 10 de la mobilisation, Reporters sans frontières a lancé ce vendredi une pétition, en appelant à un sursaut citoyen, pour mettre fin aux violences contre les journalistes, qu'elles viennent des manifestants ou des forces de l'ordre.

Depuis le début de la mobilisation des Gilets jaunes, la défiance à l'égard de la presse en général ne cesse de grimper. Et les cas d'agressions de journalistes par des manifestants se multiplient. Mais les reporters qui suivent le mouvement de près sont aussi victimes de violences policières.

Des journalistes indépendants, des photoreporters et des vidéastes ont été blessés, certains gravement, et se sont fait casser leur matériel. Face à la recrudescence de ce type d'agressions, Reporters sans frontières (RSF) a décidé de lancer une mobilisation citoyenne, au travers d'une pétition mise en ligne sur son site ce vendredi 18 (cliquez ici pour y accéder).

"La montée des violences contre les reporters est extrêmement grave et préoccupante, comme le sont évidemment toutes les violences arbitraires, quels qu’en soient les auteurs. Qu’on soit manifestant ou qu’on soit policier, on ne peut pas prétendre défendre la liberté et attaquer le journalisme", défend RSF au travers de cette lettre, en appelant à un "sursaut citoyen".

Lire aussi: violences policières - pour couvrir les gilets jaunes, les photoreporters se protègent "comme pour aller à la guerre"

"La liberté de la presse et le suffrage universel sont indissociables, attenter à l’une c’est attenter à l’autre. Entraver les journalistes dans leur travail, c’est empêcher les citoyens d’être informés, c’est porter atteinte au pluralisme et menacer la démocratie", est-il aussi écrit.

La pétition entame ainsi un dialogue avec les Gilets jaunes, afin de mettre sur un même pied d'égalité leur combat, leur droit de manifester, et la liberté de la presse, le droit d'informer.

"En France, le droit d’informer est un droit fondamental, au même titre que le droit de manifester. Nous lançons un appel pour une mobilisation citoyenne afin de mettre fin aux violences commises contre les journalistes. Les citoyens ont le droit de manifester, les journalistes celui d’informer, au service de tous".

Et aussi:

Acte 10 des Gilets jaunes: combien de manifestants samedi 19 janvier à Paris?

Gilets jaunes Acte 10 à Paris: quel trajet pour la manifestation?

France Police: le sulfureux syndicat policier qui drague les gilets jaunes

Reporters sans frontières a lancé ce vendredi une pétition pour mettre fin aux violences contre les journalistes avant l'acte 10 des Gilets jaunes.


Commentaires

-