Gironde: le père violait sa petite fille et partageait les photos avec d'autres pédophiles sur Internet

Gironde: le père violait sa petite fille et partageait les photos avec d'autres pédophiles sur Internet

Publié le :

Jeudi 22 Juin 2017 - 12:59

Mise à jour :

Jeudi 22 Juin 2017 - 13:16
©Michael Coghlan/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un employé municipal de 46 ans a été condamné par la cour d'assises de Gironde pour des viols commis sur sa fille entre 2013 et 2015. Il prenait également des photos de la fillette dans des poses obscènes et les partageait avec d'autres pédophiles. Très intégré dans la communauté, il était surnommé "l'abbé Pierre" pour son altruisme et son engagement.

Les faits détaillés à la barre sont à peine croyables tant la perversité est omniprésente. Un homme de 46 ans, père de famille, a été condamné mercredi 21 par la cour d'assises de Gironde à une peine de 15 ans de prison. Il a été reconnu coupable d'avoir fait subir à sa petite fille, âgée de 9 ans au moment des faits, de multiples violences sexuelles. Et, pire encore, d'avoir partagé les images de ses sévices filmés… en ligne et en libre partage auprès d'autres pédophiles du monde entier.

Les faits remontent à 2013 et ont duré deux ans. Le père pédophile abusait de sa fille, la dernière des trois qu'il avait, tout en la photographiant dans des poses obscènes. Au moins 250 images pédopornographiques de la fillette ont été retrouvées. C'est Interpol qui a mis fin à l'enfer de l'enfant en repérant sur Internet les photos perverses en téléchargement. Les enquêteurs sont parvenus à identifier leur auteur et, en mars 2015, ils ont transmis le dossier aux hommes de la police judiciaire qui ont arrêté le pédophile, un employé municipal de Gradignan (Gironde). Qui a aussi fait d'autres aveux.

Le quadragénaire en effet ne se satisfaisait pas uniquement avec sa petite dernière. Il a avoué avoir installé un appareil photo dans la salle de bains pour pouvoir prendre des images de ses deux aînées, âgées de 11 et 12 ans, et de leurs petites camarades invitées à la maison. Il ne violait a priori que la dernière de ses filles cependant, les autres échappant aux violences sexuelles. Le satyre a déjà été jugé devant le tribunal correctionnel de Bordeaux pour ces faits en janvier 2017.

L'homme assure avoir été soulagé de son arrestation et ne pas parvenir à expliquer comment il a brusquement sombré dans la pédophilie et les passages à l'acte en violant sa propre petite fille. D'après le quotidien Sud-Ouest, l'homme donnait des cours de catéchisme et d'éveil à la foi auprès des enfants de la paroisse. Son engagement et sa ferveur lui avaient même valu le surnom flatteur d'"abbé Pierre". Un temps qui semble dorénavant bien éloigné pour celui qui retourne maintenant derrière les barreaux et se verra imposer à sa sortie un suivi socio-judicaire pendant sept ans. L'accusation avait requis 18 ans de prison.

Le pédophile a été condamné à 15 ans de prison ferme.


Commentaires

-