Gironde: un agent de sécurité tire dans la tête d'un collègue

Accident?

Gironde: un agent de sécurité tire dans la tête d'un collègue

Publié le :

Lundi 20 Août 2018 - 08:36

Mise à jour :

Lundi 20 Août 2018 - 08:39
Un agent de sécurité du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) du Barp en Gironde, âgé de 31 ans, a reçu une balle dans la tête, lors d’une séance d’entraînement, samedi. Un de ses collègues, est en garde à vue.
© PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

L'état de santé de la victime est jugé préoccupant. Un agent de sécurité de 38 ans, instructeur de maniement des armes à feu, a tiré sur un de ses collègues de 31 ans, samedi 18 dans l'après-midi sur le site du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) du Barp en Gironde. Touché à la tête, ce dernier est très grièvement blessé.

Les faits se sont déroulés alors que la victime participait à une séance d’instruction avec quatre autres collègues, dont deux formateurs. C’est l’un de ces derniers qui a tiré à balle réelle avec un pistolet Glock. Une balle a atteint l’un de ses collègues au niveau de la tête selon France Bleu Gironde.

Voir - Il tire une balle dans la tête de son fils pour "mettre fin à une altercation"

A leur arrivée sur place, pompiers et Samu ont découvert la victime, un homme de 31 ans, très grièvement blessé. Il a été transporté par hélicoptère au CHU de Pellegrin, à Bordeaux où il s'y trouve toujours. Son état est jugé "préoccupant" par le corps médical.

Interpellé et placé en garde à vue, le tireur a expliqué que son geste était parfaitement involontaire et que la munition utilisée n'était "pas celle qu'il croyait" selon les enquêteurs d'après France Bleu Gironde. Une enquête, pour blessures involontaires, a été ouverte pour tenter de comprendre les circonstances de ce qui semble être un dramatique accident.

Toutefois des zones d'ombre restent à éclaircir notamment pourquoi le formateur utilisait-il des balles réelles et quelles étaient les mesures de sécurité mises en place lors de cette séance dans ce suite classé sensible. En effet, la première mission du CEA est d’assurer la pérennité de la dissuasion nucléaire de la France après l'arrêt définitif des essais nucléaires en conditions réelles.

Lire:

Les Lilas: un ex-braqueur abattu d'une balle dans la tête, la piste du "contrat" privilégiée

Seine-et-Marne: un chef d'entreprise retrouvé mort dans son camion, une balle dans la tête

Un agent de sécurité du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) du Barp en Gironde a reçu une balle dans la tête samei.

Commentaires

-