Gironde: un gang de cambrioleurs roumains pris en flagrant délit, il visait les magasins de bricolage

Excès de vitesse

Gironde: un gang de cambrioleurs roumains pris en flagrant délit, il visait les magasins de bricolage

Publié le :

Vendredi 22 Septembre 2017 - 07:39

Mise à jour :

Vendredi 22 Septembre 2017 - 07:40
Quatre membres d'un gang de cambrioleurs roumains ont été mis en examen après avoir été interpellés samedi en Gironde. Depuis plusieurs mois, ils commettaient leurs vols dans la moitié ouest de la France la nuit et rentraient au Pays basque, côté espagnol. Les magasins de bricolage étaient leur principale cible. Le butin accumulé s'élèverait à des dizaines de milliers d'euros.
©Matthieu Alexandre/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Quatre membres appartenant à un gang de cambrioleurs roumains ont été mis en examen pour vols puis écroués à la prison de Bayonne, après avoir été arrêtés suite à un flagrant délit samedi 16 en Gironde.

Depuis plusieurs mois, les enquêteurs de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) étaient sur le coup. Ils avaient fait le rapprochement entre les nombreux excès de vitesse enregistrés de nuit et commis par des camionnettes et des fourgons immatriculés en Espagne, puis les cambriolages perpétrés dans différents magasins d'outillage et de bricolage situés dans le quart sud-ouest de la France.

Selon Europe 1, les véhicules conspiratifs ont été flashés une quinzaine de fois par les radars de vitesse en quelques mois.

Les cambrioleurs commettaient en effet leurs vols de nuit en France. Mais pas uniquement dans le Sud-Ouest. Leur terrain de "jeu" couvrait une zone plus large allant de l'Occitanie à la Bretagne. Une fois le larcin visé en poche, ils repartaient à toute vitesse dans le Pays basque espagnol, où ils résidaient.

Lorsque ces quatre-là ont été arrêtés, quatre autres individus venaient de les rejoindre mais ils n'ont pas été arrêtés par les forces de l'ordre car rien ne les reliait aux cambriolages.

Selon les premières informations, le butin global, accumulé depuis des mois, serait assez conséquent. La police judiciaire de Bayonne travaille actuellement à l'évaluer le plus précisément possible. Mais il pourrait y en avoir pour des dizaines, et peut-être même des centaines, de milliers d'euros.

Le butin des cambriolages pourrait s'élever à des dizaines voir des centaines de milliers d'euros. (Illustration)

Commentaires

-