Gironde: un incendie dévaste 370 hectares de forêt, 2 pompiers blessés

Gironde: un incendie dévaste 370 hectares de forêt, 2 pompiers blessés

Publié le :

Samedi 25 Juillet 2015 - 09:53

Mise à jour :

Samedi 25 Juillet 2015 - 09:56
©Amel Emric/AP/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Un important incendie a déjà ravagé plus de 370 hectares de forêt, depuis qu'il s'est déclaré vendredi 24 dans les environs de Bordeaux. Ce samedi, les pompiers ont toutefois dit avoir réussi à "calmer" les flammes, tandis que des avions bombardiers d'eau sont attendus sur place en renforts.

Si les pompiers ont réussi à "calmer" l'incendie, il n'était pas encore totalement sous contrôle, ce samedi matin. Près de 300 soldats du feu et une soixantaine de véhicules ont été mobilisés pour combattre un important feu de forêt ayant déjà détruit, depuis vendredi 24, plus de 370 hectares de pinède en Gironde, relate Sud Ouest. Tandis que des renforts d'avions bombardiers d'eau devaient entrer en action sur place dès ce samedi, deux pompiers ont déjà été blessés lors des opérations.

Des centaines d'hectares partis en fumée, 120 habitations et une maison de santé qui ont dû être évacuées: la forêt de pins de Saint-Jean-d'Illac, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Bordeaux (Gironde) est ravagée par un incendie. Depuis que ce feu d'une origine encore incertaine, mais qui pourrait être dû à un mégot de cigarette mal éteint, s'est déclaré vendredi vers 14h30, d'importants moyens ont été mobilisés pour tenter de le circonscrire.

Sans succès pour l'heure, ce samedi matin, même si une météo plus favorable, avec notamment moins de vent, a permis aux pompiers de freiner sa progression. Il est ainsi "calmé, sa progression est ralentie, mais il n'est ni circonscrit, ni maîtrisé", ont déclaré les autorités préfectorales.

"Les pompiers restent très vigilants. Le feu continu à se développer, il n'est pas circonscrit. Il faut attendre la nouvelle intervention samedi des moyens aériens pour l'éradiquer. Les pompiers travaillent dans la nuit pour ralentir sa progression, profitant peut-être d'un peu plus de fraîcheur et d'humidité dans les sous-bois", a également détaillé le préfet de la Région Aquitaine et de Gironde Pierre Dartout ce samedi matin lors d'un point presse.

Le renfort de deux avions bombardiers d'eau Dach étaient ainsi attendus sur place ce samedi matin. Dans le même temps, une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie afin de tenter de déterminer les causes du sinistre.

 

Les pompiers se sont battus contre les flammes durant toute la nuit de vendredi 24 à ce samedi (photo d'illustration).


Commentaires

-