Grand débat à Bourgtheroulde: un maire aide un anonyme à se faufiler dans la salle

Grand débat à Bourgtheroulde: un maire aide un anonyme à se faufiler dans la salle

Publié le :

Jeudi 17 Janvier 2019 - 19:51

Mise à jour :

Vendredi 18 Janvier 2019 - 14:01
© Ludovic MARIN / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un habitant de Louviers a réussi à se glisser dans la salle de Bourgtheroulde où Emmanuel Macron recevait 600 maires de Normandie mardi. Il est entré avec la complicité d'un maire qui assume mais s'excuse.

Il s'agit d'une sérieuse faille dans le service de sécurité du président de la République bien que la préfecture s'en défende. Un habitant de Louviers, qui n'est ni maire ni élu, a réussi à se glisser dans la salle de Bourgtheroulde où Emmanuel Macron recevait 600 maires de Normandie pour lancer le grand débat national censé trouver des solutions à la crise des Gilets jaunes mardi 15.

L'individu s'est d'ailleurs faufilé dans la salle avec l'aide d'un élu local. "J’ai réussi à me faufiler discrètement jusqu’à arriver dans l’espace où attendaient tous les maires. J’ai vu de nombreux élus que je connaissais qui étaient tous très étonnés de me voir. J’ai passé la fouille et je me suis retrouvé dans leur car pour aller jusqu’au gymnase. Et c’est un maire qui a accepté de m’aider à passer", a-t-il témoigné auprès de La Dépêche de Louviers qui révèle l'information. L'homme a d'ailleurs réussi à se prendre en selfie avec Emmanuel Macron et à se faire photographier avec d'autres personnalités politiques.

Lire aussi - Devant les maires normands, Macron annonce un grand débat sans "tabou"

Cet élu c’est Bernard Leroy, maire du Vaudreuil, qui a aidé l'homme à infiltrer le dispositif de sécurité. Ce dernier reconnaît les faits et assume bien qu'il concède qu'il s'agit d'une erreur. Il a fait savoir au journal qu'il connaissait l'homme depuis "des années". "Je m’en suis porté garant, car il a une famille honorablement connue. Mais je reconnais qu’il y avait des dispositifs de sécurité et que j’aurais dû les respecter. Il ne faut pas non plus en faire un fromage, parce que la réunion était superbe. Les dispositions de sécurité étaient optimales et il n’y a eu aucune atteinte à la sécurité du président", a-t-il fait savoir.

Une attitude et des faits qui on provoqué la colère du préfet de l'Eure qui a jugé "totalement irresponsable l’attitude du maire du Vaudreuil. J’espère qu’il saura en tirer les conséquences. C’est scandaleux qu’un élu puisse se permettre d’introduire une personne dans un périmètre sécurisé en le faisant passer pour un invité officiel alors qu’il ne l’était pas". Le représentant de l'Etat a toutefois fait savoir que la sécurité du chef de l'Etat n'était pas remise en cause par cet incident. "Il n’y avait pas de risque pour le Président : plusieurs portiques permettaient de détecter tous objets et armes. Et il y avait un dispositif dans la salle pour intervenir rapidement", a-t-il souligné.

Voir:

Grand débat: extraits des déclarations et questions des élus normands adressés à Macron

Grand débat: la question qui fâche le Sénat

Au conseil municipal de Gasny, Macron lance le grand débat avant l'heure

Un anonyme est entré dans la salle du grand débat avec la complicité d'un maire qui assume mais s'excuse.


Commentaires

-