Grasse: un dentiste condamné pour s'être coupé un doigt afin de toucher des indemnités

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Grasse: un dentiste condamné pour s'être coupé un doigt afin de toucher des indemnités

Publié le 24/03/2017 à 14:47 - Mise à jour à 14:58
©Rex/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un dentiste a été condamné jeudi 23 par le tribunal correctionnel de Grasse (Côte d'Azur) à 18 mois de prison avec sursis et au remboursement de ses assureurs. Le praticien aurait tenté de toucher de indemnités d'assurances en se coupant un doigt.

Un doigt en moins pour obtenir beaucoup d'argent. Un dentiste habitant à Mougins (Côte d'Azur) a été accusé de s'être coupé une phalange de l'index droit dans le but de toucher des indemnités d'assurance. Le praticien a été condamné jeudi 23 par le tribunal correctionnel de Grasse à 18 mois de prison avec sursis et au remboursement de ses assureurs, a indiqué son avocat Me Michel Valiergue.

Un jugement dont le dentiste a fait appel dans la foulée. Dans sa version des faits, il se serait blessé le 5 mai 2014, en voulant réparer une porte de sa maison avec une scie électrique. L'appareil aurait dérapé est coupé sa phalange, a expliqué son avocat cité par Nice-Matin.

Cité par Le Parisien, Me Michel Valiergue a indiqué: "depuis (le 5 mai,NDLR), comme il avait de très bonnes garanties, coûtant non pas un doigt mais un bras aux assureurs et souscrites au moment de l'achat de sa patientèle, de ses locaux, de sa maison, etc, ceux-ci ont commencé par payer pendant six mois avant de demander des expertises dont la sixième a dit qu'il y avait peut-être des doutes".

Le tribunal correctionnel de Grasse a condamné le prévenu pour "escroquerie et tentatives d'escroquerie". Ce sont quatre assureurs qui ont saisis la juridiction pour obtenir les 365.000 euros déjà perçu par le dentiste.

Les deux avocats de la défense ont plaidé la relaxe de l'accusé qu'ils assurent "absolument innocent", tentant de démonter "point pas point" les accusations des assureurs. Sans succès.

Si la manœuvre avait réussi, le dentiste aurait perçu au total près de 16 millions d'euros jusqu'à ses 65 ans.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le prévenu a été condamné pour "escroquerie et tentatives d'escroquerie". (Image d'illustration)

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-