Grasse: un détenu simule son suicide à l'aide d'un mannequin et tente d'égorger des surveillants

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Grasse: un détenu simule son suicide à l'aide d'un mannequin et tente d'égorger des surveillants

Publié le 01/02/2017 à 16:36 - Mise à jour à 16:43
©Francois Mori/AP/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Dans la nuit de mardi à ce mercredi, un détenu de 22 ans a simulé son suicide à l’aide d’un mannequin avant d’agresser le personnel pénitentiaire. Aucun surveillant n'a été blessé et le détenu, un jeune Roumain, a rapidement été maîtrisé.

La prison de Grasse a failli être le théâtre d'un drame. Dans la nuit de mardi 31 à ce mercredi 1er février, un détenu de 22 ans a simulé son suicide à l’aide d’un mannequin avant d’agresser le personnel pénitentiaire. Les faits se sont déroulés lors d'une ronde de contrôle. Alors qu'ils marchaient dans les couloirs de la maison d'arrêt, deux surveillants ont constaté que l'œilleton d'une cellule était bouché. Le détenu ne répondant pas aux appels, les agents ont alors appelé le gradé qui s'est rendu sur place avec des renforts pour procéder à l'ouverture de la cellule et contrôler la présence et la bonne santé du détenu.

Selon un communiqué de Force Ouvrière pénitentiaire, publié sur Facebook, les surveillants ont ensuite réussi à entrer dans la cellule, découvrant avec stupeur un corps gisant dans ce qui ressemblait à une marre de sang. Une paire de ciseaux était "également visible ainsi qu'une feuille de papier avec des inscriptions en langue roumaine". Ils se sont alors précipités vers lui pour tenter de lui porter secours. Mais l'un d'eux s'est rapidement aperçu du stratagème: il s'agissait en réalité d'un mannequin fabriqué à partir de bouteilles de plastiques et de vêtements. Le "sang" avait quant à lui été réalisé avec de la grenadine.

Le surveillant a ensuite tout juste eu le temps d'alerter ses collègues avant que le détenu, qui s'était dissimulé dans les toilettes, ne s'attaque à lui et à son binôme. Toujours selon FO, il a surgi "avec dans une main une lame aiguisée et dans l'autre un morceau de bois pointu". Il a ensuite tenter d'en égorger un et de planter l'autre au niveau du visage.

Mais plus de peur que de mal. Aucun surveillant n'a été blessé et le détenu, un jeune Roumain de 22 ans, a rapidement été maîtrisé. D'après les premiers éléments divulgués, rien de permet encore de savoir la raison de son passage à l'acte d'autant plus qu'il n'aurait jamais posé de problème. Incarcéré pour des vols, il purgeait deux peines (un an et cinq mois) et aurait pu être libéré avant le 3 mars prochain.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le détenu a utilisé des bouteilles en plastique pour fabriquer le mannequin et de la grenadine pour le sang.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-