Grenoble: un étudiant massacré de 90 coups de couteau

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Grenoble: un étudiant massacré de 90 coups de couteau

Publié le 08/04/2019 à 14:44 - Mise à jour à 14:55
© PHILILPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le corps calciné d'un étudiant grenoblois a été découvert dans un appartement de la préfecture de l'Isère vendredi 5. L'autopsie du cadavre a permis de constater qu'il avait été lardé de 90 coups de couteau. 

 

L'enquête progresse après la découverte du corps calciné d'un étudiant grenoblois de 19 ans vendredi 5. L'autopsie du corps a permis de déterminer que la victime avait reçu un nombre impressionnant de coups de couteau.

"L’autopsie a en effet permis d’établir que ce jeune homme de 19 ans a été littéralement massacré par son agresseur qui lui a infligé 90 coups de couteau", rapporte le Dauphiné Libéré qui révèle l'information. Le quotidien précise par ailleurs que les légistes ont pu déterminer que l'auteur des faits s'était acharné sur le corps de la victime après son décès.

Le corps sans vie de l'étudiant avait été découvert par les pompiers qui venaient éteindre un incendie sur les lieux du crime, un immeuble de le rue de Stalingrad. Les soldats du feu sont tombés sur le cadavre calciné, disposé sur ce qui restait d’un sommier, dans l’une des deux chambres.

Lire aussi – Poursuivis par la police, deux jeunes se tuent à scooter: tensions à Grenoble

Dans cet appartement, qui semblait être squatté, la police avait ensuite relevé la présence de traces de sang sur les lieux. Il apparait que la victime résidait bien dans l'immeuble mais dans un appartement différent.

Les enquêteurs grenoblois de la Direction inter-régionale de la police judiciaire ont été saisis de l’enquête.

Voir:

Grenoble: ils agressent un passant à coups de marteau au visage

Nouvelle agression à l'arme blanche à Grenoble: un blessé grave de 27 ans

Grenoble: un étudiant harcèle et tue son ex-copine, 15 ans de prison ferme

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


L'autopsie du cadavre a permis de constater qu'il avait été lardé de 90 coups de couteau.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-