Grenoble: une plaque d'égout lancée contre une voiture de police

Grenoble: une plaque d'égout lancée contre une voiture de police

Publié le :

Dimanche 29 Avril 2018 - 10:24

Mise à jour :

Dimanche 29 Avril 2018 - 10:26
Une plaque d’égout a été projetée sur le pare-brise d’un véhicule de police vendredi soir à Grenoble. Il n'y a pas eu de blessé.
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'affaire aurait pu être dramatique, elle n'a heureusement fait aucun blessé. Une lourde plaque d'égout a été jetée vendredi 27 au soir contre le pare-brise d'une voiture de police qui se trouvait place des Géants dans le quartier Villeneuve à Grenoble (Isère).

L'équipage des forces de l'ordre venait assister une autre unité qui procédait à des constatations de cambriolage, comme le précise Le Dauphiné Libéré, qui révèle l'information. Le lourd morceau de métal a visiblement été balancé depuis les étages d'un immeuble voisin.

La plaque d'égout a violemment percuté le pare-brise du véhicule de police qui n'a pas entièrement cédé sous l'impact. De nombreux éclats de verre ont tout de même été projeté dans l'habitacle du véhicule. Il n'y a pas eu de blessé mais les fonctionnaires de police, membres d'une brigade cynophile, en ont été quitte pour une belle frayeur.

Lire aussi - Agression de policiers à Champigny: 11 personnes présentées à un juge

La police nationale de l’Isère a tenu à partager samedi 28 ce faits divers de manière décalée sur son compte Twitter. "Une plaque d’égout «se jette volontairement» sur le pare-brise d’un véhicule de l’unité cynophile", indique-t-elle d’abord. Avant de glisser, malgré la dangerosité de l'action, ironiquement :  "La plaque d’égout sera interrogée par la police technique et scientifique". Une enquête a été ouverte.

En 2016, plus de 5.700 policiers et gendarmes ont été blessés dans l'exercice de leur fonction. Au cours de cette année, ce sont 16 fonctionnaires de policiers qui ont été gravement blessés quotidiennement, dont deux par armes à feu. Selon les syndicats des forces de l'ordre, ce chiffre reste stable depuis 5 ans. La grande majorité des plus de 18.000 fonctionnaires blessés, l'ont été accidentellement lors d'entraînements ou lors de trajets entre le domicile et le travail. 

Une plaque d’égout a été projetée sur le pare-brise d’un véhicule de police.


Commentaires

-