Grigny: une octogénaire séquestrée six mois par des dealers

Malade d'Alzheimer

Grigny: une octogénaire séquestrée six mois par des dealers

Publié le :

Mercredi 14 Mars 2018 - 09:35

Mise à jour :

Mercredi 14 Mars 2018 - 09:40
Pendant six mois, une ocotgénaire de Grigny a été séquestrée chez elle par des dealers qui se servaient de son appartement pour entreposer de la drogue et de l'argent. Elle a finalement été délivrée suite à un dégât des eaux.
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Sans le moindre scrupule, les délinquants ont profité pendant six mois de la vulnérabilité de cette personne âgée. Une femme de 85 ans a été séquestrée par des dealers dans on propre appartement à Grigny dans l'Essonne. Il aura fallu un concours de circonstances pour permettre de délivrer cette femme atteinte de la maladie d'Alzheimer.

Selon Le Parisien qui révèle la sordide affaire, les trafiquants de drogue se servaient du logement de la vieille dame afin de stocker des stupéfiants et de l'argent. Une "nourrice" dans leur jargon. Le tout en laissant les lieux dans un état d'insalubrité le plus totale. L'octogénaire vivait dans un appartement "rempli de sacs et de détritus, sentant l’urine et les excréments".

Lire aussi - Dealers arrêtés à Lyon: la bibliothèque incendiée en représailles?

Ce n'est que le dimanche 4 que le calvaire de la victime a pris fin grâce à une intervention des pompiers pour un dégât des eaux dans le bâtiment. Les secours ont fini par découvrir l'appartement d'où provenait la fuite, il s'agissait de celui de la dame âgée, qui ne répondait pas à leurs appels. Les soldats du feu ont terminé par entrer de force et ont découvert l'octogénaire dans un état catastrophique. La forte odeur de cannabis qui imprègnait les lieux ont poussé les secours à avertir les forces de l'ordre.

Au terme d'une perquisition poussée, les policiers ont mis la main sur "10 kilos d’herbe et de résine de cannabis, 22.000 euros en petites coupures, deux pistolets, ainsi que tout le matériel de découpe et de conditionnement des produits stupéfiants". Les trafiquants de drogue enfermaient par ailleurs la victime chez elle qui ne pouvait même plus sortir.

Prise en charge, l'octogénaire a depuis été placée dans un Ehpad adapté à sa situation. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Grigny. Le parquet d'Evry souligne que "des analyses techniques ont été effectuées dans l’appartement et sur les produits stupéfiants. Les premiers résultats devraient arriver dans deux semaines".

 

L'octogénaire, atteinte d'Alzheimer, était séquestrée par des trafiquants de drogue.

Commentaires

-