Halloween: ils insultent et bousculent des enfants qui voulaient des bonbons, le couple arrêté

Surréaliste

Halloween: ils insultent et bousculent des enfants qui voulaient des bonbons, le couple arrêté

Publié le :

Jeudi 03 Novembre 2016 - 11:38

Mise à jour :

Jeudi 03 Novembre 2016 - 11:42
Pour avoir accueilli à coups d'insultes et même bousculé les membres d'une famille qui sonnait à leur porte pour avoir des bonbons le soir d'Halloween, lundi, un couple des Alpes-Maritimes a été arrêté. L'homme aurait même tenté de passer une des victimes par-dessus la rambarde du balcon de son appartement situé au quatrième étage...
©Lewis Joly/Sipa

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
-A +A

Pétage de plombs. Un couple a été arrêté et placé en garde à vue, lundi 31 au soir au Cannet (Alpes-Maritimes), pour avoir insulté et à tout le moins "bousculé" une famille qui fêtait Halloween et avait sonné à leur porte pour réclamer des bonbons. L'homme aurait même tenté de passer le père par-dessus la rambarde de sa terrasse, selon Nice-Matin qui a dévoilé les faits.

Festive et bon enfant, la soirée d'Halloween a ainsi failli virer au drame dans la petite et tranquille rue Jean Borotra du Cannet. Des parents qui frappaient aux portes avec leurs enfants pour recueillir des bonbons ont en effet été accueillis avec des bordées d'injures par un couple vivant au quatrième étage d'un petit immeuble du quartier. Le ton serait ensuite rapidement monté, selon les sources policières citées par Nice-Matin et une empoignade s'en serait même suivie.

L'un des occupants de l'appartement aurait poussé le père de famille contre la rambarde de sa terrasse et même, toujours selon le quotidien, été jusqu'à tenter de le faire passer par-dessus. Ce n'est qu'avec l'intervention de la police, prévenue par des voisins eux-mêmes alertés par les cris, que la situation s'est finalement calmée. Le couple vivant dans l'appartement a été arrêté et placé en garde à vue.

L'agresseur "a été renvoyé devant le tribunal de police pour une contravention de 4e classe (750 euros) pour s'être énervé de cette façon et s'en être pris à une maman qui venait protester parce qu'elle ne comprenait pas pourquoi il y avait eu cet accueil de ses enfants", a détaillé le procureur de Grasse Georges Gutierrez, cité par Ouest-France. L'homme, qui n'a pu que "livrer des explications embrouillées sur les raisons pour lesquelles il s'est emporté" selon le magistrat, a échappé à une sanction plus grave car, faute d'ITT pour les victimes, les faits ne sont pas délictuels.

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
Pour avoir frappé à la mauvaise porte, les membres de la famille agressés ont eu une belle frayeur.

Commentaires

-