Harcèlement et agression sexuelle: 53% des Françaises en ont déjà été victimes

Harcèlement et agression sexuelle: 53% des Françaises en ont déjà été victimes

Publié le :

Vendredi 20 Octobre 2017 - 07:26

Mise à jour :

Vendredi 20 Octobre 2017 - 07:33
© TIMOTHY A. CLARY / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon un sondage Odaxa-Dentsu Consulting réalisé pour Franceinfo et "Le Figaro" et dont les résultats ont été publiés ce vendredi, près de 53% des Françaises ont déjà été victimes de harcèlement ou d'agression sexuelle au moins une fois dans leur vie.

Les langues se délient depuis la révélation de l'affaire Weinstein, le producteur américain accusé de harcèlements, agressions ou viols. Sur les réseaux sociaux et notamment via le hashtag "balance ton porc", elles sont nombreuses à avoir témoigné des harcèlements sexuels dont elles ont été victimes. Et à en croire les résultats d'un sondage Odaxa-Dentsu Consulting réalisé pour Franceinfo et Le Figaro, l'ampleur de ces agressions est importante voire affolante.

En effet, d'après cette étude publiée ce vendredi 20, près de 53% des Françaises ont déjà été victimes de harcèlement ou d'agression sexuelle au moins une fois dans leur vie, un fléau qui est aujourd'hui mis sur la table: il est perçu comme un problème "important" en France pour 91% des Français, et comme "très important" par 56% des Françaises dont 61% des jeunes femmes âgées de moins de 35 ans.

Ainsi, dans ce contexte, le gouvernement a annoncé en début de semaine qu'il préparait pour l'an prochain un projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles, une initiative largement soutenue par la population: au total, 80% des Français estiment qu’il est nécessaire de voter une nouvelle loi pour verbaliser le harcèlement sexuel de rue.

Ce sondage a également mis en lumière les comportements inacceptables, qui révèlent du harcèlement ou de l'agression sexuelle, mais aussi ceux que les Français(es) acceptent ou tolèrent. Ainsi, 84% d'entre eux sont favorables aux "compliments sur le physique", mais sont plus partagés sur sifflement dans la rue (53%).

En revanche, ils sont quasiment unanimes concernant "la main aux fesses" ou sur le fait d'"user de sa position hiérarchique" ou de "menacer quelqu’un" afin d'obtenir des faveurs sexuelles. Pour 95 à 98% des Français, ces comportements relèvent du harcèlement ou de l’agression sexuelle.

L'agression sexuelle et le harcèlement sont perçus comme des problèmes "importants" en France pour 91% des Français.


Commentaires

-