Harcèlement: une adolescente se suicide, son père invite ses persécuteurs à l'enterrement

Harcèlement: une adolescente se suicide, son père invite ses persécuteurs à l'enterrement

Publié le :

Dimanche 14 Janvier 2018 - 10:47

Mise à jour :

Dimanche 14 Janvier 2018 - 10:56
©Capture d'écran Facebook
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Agée de 14 ans, une adolescente s'est suicidée le 3 janvier dernier en Australie après avoir été victime de harcèlement par certains de ses camarades de classe. Via un message posté sur Facebook, son père a mis au défi ses bourreaux de venir assister aux obsèques.

Il voulait qu'ils prennent conscience des conséquences de leurs actes. Un père de famille, dont la fille de 14 ans s'est suicidée le 3 janvier dernier en Australie après avoir été victime de harcèlement par certains de ses camarades de classe, a invité ses bourreaux à venir assister aux obsèques. Et ce, afin de leur faire comprendre qu'ils pouvaient détruire une vie, simplement avec des mots.

"Si, par hasard, ceux qui se sont crus drôles et se sont servis d’une persécution constante et d’un harcèlement permanent pour se sentir supérieurs lisent cette publication, venez, je vous en prie, assister aux funérailles pour contempler la totale dévastation dont vous êtes à l’origine", a déclaré son père via un message publié sur Facebook.

Pour rendre hommage à Amy Everett, lui et ses proches ont organisé vendredi une cérémonie lors de laquelle ils étaient tous habillés en bleu, sa couleur préférée. Il a également profité de l'occasion pour lancer un message aux victimes de harcèlement scolaire dans l'espoir qu'un tel drame ne se reproduise pas, selon une information rapportée par le Mirror. "Nous ne voulons pas qu'une famille vive l'enfer que nous sommes en train de vivre. Ça ne fera pas revenir notre Dolly, mais ça pourrait sauver des vies", a-t-il expliqué.  

A lire aussi - Harcèlement scolaire: briser la loi du silence, est-ce la solution? (Tribune)

Le harcèlement scolaire se définit comme une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique au sein de l'établissement scolaire, selon le site du gouvernement. Elle est le fait d’un ou de plusieurs élèves à l’encontre d’une victime qui ne peut se défendre. Au total, trois caractéristiques définissent ce fléau: la violence, la répétitivité et l'isolement. 

Un père de famille a invité les harceleurs de sa fille à son enterrement.


Commentaires

-