Haute-Garonne: l'imam agressé dans sa mosquée pendant la prière

Haute-Garonne: l'imam agressé dans sa mosquée pendant la prière

Publié le :

Mercredi 21 Février 2018 - 10:53

Mise à jour :

Mercredi 21 Février 2018 - 11:02
© Fred TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme a pénétré mardi dans la salle de prière de Muret, près de Toulouse, et s'en est pris physiquement et verbalement à l'imam. Il a pu être maîtrisé et interpellé. Selon les premiers éléments dévoilés, il s'agirait de l'acte d'un déséquilibré.

L'agression d'un imam en pleine prière mardi 20 au matin a provoqué un vif émoi au Muret, commune située au sud de Toulouse. L'individu s'en est physiquement pris à lui au cœur de la salle de prière et au milieu des fidèles. Il a tenté de prendre la fuite mais a finalement été interpellé par les gendarmes, révèle La Dépêche.

Les premiers éléments dévoilés ne font mention d'aucune arme. L'homme se serait "contenter" d'endommager une porte avant de bousculer et d'insulter l'imam. Il aurait ensuite pu être maîtrisé par les personnes présentes sur place puis par les forces de l'ordre.

"La communauté musulmane dans son ensemble condamne cet acte lâche, visant un homme de foi. C’est la deuxième fois en un an que cet imam est agressé physiquement dans cette salle de prière", a déclaré le porte-parole du Conseil régional du culte musulman (CRCM) de Midi-Pyrénées, lequel appelle tous les musulmans"à être plus vigilants".

Lire aussi: baisse des actes racistes en France en 2017

Il semble qu'il s'agisse là de l'acte d'un déséquilibré. Interpellé, l'homme a en effet été l'objet d'un placement d'office en hôpital psychiatrique. Mesure qui peut être décidée par le préfet après consultation d'un psychiatre si l'individu compromet la sûreté des personnes ou porte gravement atteinte à l'ordre public. Cette personne était par ailleurs connue pour ses troubles psychiatriques et avait déjà été repérée rodant près de la mosquée.

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, les menaces à caractère antimusulman ont nettement baissées en 2017 (-58,5%). En revanche, les actes contre cette communauté sont passés de 67 recensés en 2016 à 72 en 2017.

L'imam de Muret a été agressé pour la deuxième fois au même selon le CFCM.

Commentaires

-