Haute-Saône: un petit garçon de 3 ans sauvé de la noyade par son chien

Haute-Saône: un petit garçon de 3 ans sauvé de la noyade par son chien

Publié le :

Samedi 20 Avril 2019 - 15:15

Mise à jour :

Samedi 20 Avril 2019 - 15:22
©Photo MARCUS SIMAITIS/DPA/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un enfant de 3 ans a été sauvé de la noyade par son chien jeudi 18 avril après-midi à Melisey en Haute-Saône. Le petit Matthew est tombé dans la rivière de l'Ognon et Max, son fidèle compagnon, a sauté à l'eau pour le rattraper.

Un petit garçon de 3 ans, prénommé Matthew, a failli se noyer jeudi après-midi à la base de loisirs de la Praille, à Melisey, en Haute-Saône.

L'enfant a échappé à la vigilance de ses parents quelques secondes et est tombé à l'eau, qui peut être encore très froide en cette période malgré les beaux jours de printemps qui commencent.

Matthew jouait avec son chien quand il a chuté dans la rivière de l'Ognon. Max, un border collie âgé de 3 ans aussi, comme son petit maître, a alors sauté à l'eau pour permettre à l'enfant de s'accrocher à son collier, comme l'ont raconté les gendarmes de Haute-Saône sur leur page Facebook.

[ UN CHIEN SAUVETEUR ] Le 18 avril 2019 vers 15 heures, un bambin de 3 ans, profitant de quelques secondes...

Publiée par Gendarmerie de la Haute-Saône sur Vendredi 19 avril 2019

Les réflexes de Max ont permis aux parents de réagir et de sortir leur fils de l'eau.

Lire aussi: noyades d'enfants en hausse - l'apprentissage dès la maternelle comme solution

L'enfant allait bien mais il a été transporté à l'hôpital par les sapeurs-pompiers de Melisey et de Servance, par mesure de précaution et afin, surtout, de vérifier qu'il ne souffrait pas d'hypothermie.

Et aussi:

Persuadée que son mari la trompe, elle noie leur fille de 3 ans

Elle noie sa petite fille de 4 ans et brûle son corps au nom de Dieu

Il simule sa mort pour une arnaque, sa femme noie les enfants et se suicide

Un petit garçon de 3 ans a été sauvé de la noyade par son chien jeudi, à Melisey, en Haute-Saône.

Commentaires

-