Hautes-Pyrénées: la gendarmerie diffuse le portrait-robot d'un homme après l'agression d'une fillette

Hautes-Pyrénées: la gendarmerie diffuse le portrait-robot d'un homme après l'agression d'une fillette

Publié le :

Lundi 20 Février 2017 - 14:56

Mise à jour :

Lundi 20 Février 2017 - 15:25
Suite à l'agression en décembre dernier d'une fillette d'une dizaine d'année dans la commune de Pierrefitte-Nestalas dans les Hautes-Pyrénées, la gendarmerie d’Argelès-Gazost a lancé ce lundi le portrait-robot d'un homme "susceptible de pouvoir fournir des renseignements" sur l'affaire.
©Witt/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme est activement recherché par la gendarmerie nationale. Le 13 décembre dernier, dans la commune de Pierrefitte-Nestalas dans les Hautes-Pyrénées, une jeune fille d'une dizaine d'année s'est faite agressée. Dans le cadre d'une enquête, la gendarmerie d’Argelès-Gazost dans les Hautes-Pyrénées a lancé ce lundi 20, sur sa page Facebook, le portrait-robot d'un homme "suspectible de pouvoir fournir des renseignements" sur cette affaire. Cet initiative a été prise avec l'accord du parquet de Tarbes et doit permettre de faire avancer l'enquête.

Le portrait-robot en question montre un homme au visage rond, avec un crâne dégarni sur le devant et portant des lunettes de vue. D'après le dessin, il semble avoir au moins une quarantaine d'années.

Sur le compte Facebook de la gendarmerie des Hautes-Pyrénées, la publication du portrait-robot a déjà été partagée près de 1.250 fois notamment dans le département des Hautes-Pyrénnées (65) et celui des Pyrénées-Atlantiques (64). La multiplication des partages sur le réseau social peux être bénéfique à l'avancement de l'enquête. Les militaires de la caserne d'Argelès-Gazost invitent toutes les personnes susceptibles de reconnaître cet individu à les prévenir. Les personnes disposant d'informations à son sujet sont appelées à se faire connaître auprès de la gendarmerie d'Argelès-Gazost au 05.62.90.41.30.

(Voir ci-dessous le portrait-robot de l'homme recherché)

Sur la page facebook de la gendarmerie, le portrait-robot a déjà été partagé près de 1.250 fois.


Commentaires

-