Hauts-de-Seine: un homme retrouvé décapité à son domicile de Clamart, la piste familiale privilégiée

Hauts-de-Seine: un homme retrouvé décapité à son domicile de Clamart, la piste familiale privilégiée

Publié le :

Vendredi 23 Décembre 2016 - 07:20

Mise à jour :

Vendredi 23 Décembre 2016 - 07:22
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une femme a découvert jeudi le cadavre de son mari, gisant dans son sang, sa tête tranchée reposant à ses côtés. Malgré le modus operandi, les enquêteurs excluent un acte terroriste et penchent plutôt pour un drame familial. Reste à découvrir l'auteur et les motivations d'un tel acharnement.

Une vision d’horreur qui la hantera sans doute à jamais. Il n’y a pas d’autres mots pour décrire la scène à laquelle a dû faire face cette femme en rentrant dans son appartement de Clamart (Hauts-de-Seine), jeudi 22 vers 15 heures.

Dans la chambre en effet gisait le cadavre de son mari, baignant dans une mare de sang, de larges blessures au niveau du ventre. Et à côté, à quelques mètres de la dépouille, sa tête tranchée.

Qui a pu commettre un tel crime, en décapitant en pleine journe cet homme de 57 ans décrit comme "sans histoires", avenue Victor-Hugo, en pleine centre ville de cette commune de banlieue? Les enquêteurs ont d’ores et déjà confirmé qu’ils excluaient la piste d’un acte de terrorisme islamiste et orientent plutôt leurs investigations vers l’entourage de l’homme. Le couple vivait seul, ne semblait jamais s’être fait remarquer et "ils travaillaient tous les deux" selon une source policière.

Selon les premiers éléments dévoilés en effet, la porte de l’appartement n’avait pas été forcée. En outre, les voisins ne semblent pas avoir remarqué ou entendu quoi que ce soit de suspect, ce qui laisse donc penser que la victime connaissait son agresseur et lui avait ouvert la porte. Selon une information de RTL "la piste familiale" serait "à l’heure actuelle privilégiée". Mais outre l’homicide, restera à savoir pourquoi le ou les meurtriers se sont acharnés au point de trancher la tête du quinquagénaire. 

 

Le crime a eu lieu en pleine journée.


Commentaires

-