Hérault: rituels pédophiles et attouchements fétichistes, 7 ans de prison pour l'éducateur pervers qui se faisait passer pour un "mage"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Hérault: rituels pédophiles et attouchements fétichistes, 7 ans de prison pour l'éducateur pervers qui se faisait passer pour un "mage"

Publié le 13/05/2017 à 10:40 - Mise à jour à 10:47
© Franck Fife / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En apparence respectable éducateur de boxe, l'homme de 42 ans se faisait passer pour un magicien comme couverture à des actes pédophiles sur de jeunes garçons sportifs.Il a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Béziers.

En surface, l'homme se faisait passer pour un éducateur engagé proposant aux jeunes de la commune de Bessan (Hérault) des cours de boxe gratuits. Mais derrière l'apparence, se cachait un prédateur sexuel usant d'un stratagème pour le moins extravagant pour parvenir à ses fins auprès des jeunes garçons qu'il encadrait. Un homme de 42 ans a en effet été condamné vendredi à sept ans de prison par le tribunal correctionnel de Béziers pour des actes pédophiles se déroulant soi disant au cours de rituels magiques. Car en effet, l'individu assurait maîtriser des pratiques occultes qui lui avaient été transmises par "son grand-père guadeloupéen" qui étaient prétextes à des attouchements interdits. Lui assure qu'il n'y avait aucune connotation sexuelle. Une ligne de défense pour le moins audacieuse quand on entend les détails exacts des rituels magiques auxquels les jeunes se soumettaient, bernés par l'idée d'un "coup de pouce" pour séduire une fille, obtenir le permis de conduire ou décrocher le baccalauréat.

Lors des rituels, le "mage" traçait un cercle de sel où le jeune devait se positionner, nu de préférence. Il exprimait alors sa demande et le pédophile commençait l'infâme rituel. Désir de séduire une fille ou de se réconcilier avec une petite amie? La solution du mage: des caresses sur le sexe, de la masturbation et l'éjaculation dans un récipient rempli d'épices qui devait ensuite arriver à "maturation". Pour les cas les plus compliqués, le "rituel" avait le mérite d'être plus simple: une fellation.

Pour la réussite à un examen, les gestes tournaient même au fétichisme le plus bizarre. Le mage l'assure, pour décrocher le bac ou le permis, il lui suffisait d'écraser de tout le poids de son corps les parties génitales du malheureux adolescent. Il touchait ensuite le gros orteil avec sa langue pour ressentir "une décharge électrique" et vérifier ainsi si les choses avaient bien fonctionné.

Les faits se sont déroulés entre 2008 et 2014. L'accusé, qui ne démord pas de sa motivation "magique", niant donc la pédophilie, assure avoir pratiqué les rituels sur environ 250 personnes. Ce n'est pourtant que cinq cas qui ont été retenus à la barre. Et pour cause: face au caractère relativement "honteux" des faits et leur contexte, beaucoup de jeunes présumés victimes des rituels de l'éducateur pédéraste ont préféré s'emmurer dans le silence.

Les avocats ont essayé de dresser un portrait de leur client le décrivant comme un individu n'assumant ni son homosexualité, ni ses fétichismes sexuels étranges, centrés apparemment sur les pieds des jeunes garçons. D'après le quotidien Midi Libre, l'homme était décrit dans la commune comme un véritable éducateur "qui s'occupait très bien des enfants" et n'a jamais fait l'objet d'aucun signalement.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


L'homme a pu abuser de jeunes gens de 2008 à 2014.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-