Hérault: un ouvrier meurt de froid, coincé dans une chambre froide

Hérault: un ouvrier meurt de froid, coincé dans une chambre froide

Publié le :

Mardi 11 Juillet 2017 - 16:09

Mise à jour :

Mardi 11 Juillet 2017 - 16:31
Un homme de quarante ans est mort de froid lundi alors qu'il était coincé dans la chambre froide d'une entreprise de Vendres, dans l'Hérault près de Béziers. La température à l'intérieur de la pièce était de -22 degrés. Lorsqu'il a été secouru, il était déjà mort.
©Andrij Bulba/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un ouvrier de quarante ans est mort de froid lundi 10 alors qu'il était coincé dans une chambre froide dans laquelle il faisait -22 degrés. Il travaillait dans une entreprise d'une zone d'activité de la commune de Vendres, près de Béziers dans l'Hérault. L'homme était venu réparer une panne chez Boul'pat Littoral, une société spécialisée dans la vente en gros de pâtisseries surgelées. 

Le travailleur intervenait à bord d'une nacelle à huit mètres de hauteur, selon E-metropolitain. Il vaquait à ses occupations dans l'immense chambre froide lorsqu'il se serait retrouvé coincé dans des circonstances qui ne sont pas encore connues. Les collègues de la victime ont tenté de la sauver mais en vain. Les pompiers, qui avaient été appelés au secours et qui avaient amené avec eux des médecins, sont arrivés trop tard et aucune réanimation n'a été efficace. Le quadragénaire était déjà mort à cause du froid auquel il avait été exposé trop longtemps. Personne n'a rien pu faire.

Une enquête a été ouverte et confiée aux gendarmes de Béziers et à l'inspection du travail. Elle permettra de comprendre comment un tel accident a pu se produire. La chambre froide ainsi que la nacelle, qui s'est coincée et a participé à la mort de l'ouvrier, ont été placées sous scellés en attendant que l'on découvre les raisons du décès de la victime. Quant à ses collègues, ils ont été entendus par les enquêteurs. Selon eux, leur collègue était seul dans sa nacelle. Il déplaçait l'engin avec des boutons qui étaient à sa portée.

Les pompiers n'ont rien pu faire, ma victime était déjà morte de froid à leur arrivée.


Commentaires

-