Hitler, Soral et Ryssen: les lectures antisémites de l'homme désarmé en Mayenne

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 25 avril 2018 - 19:43
Image
Arrivant à vive allure, une Citroën ZX a ostensiblement ralenti à la vue du contrôle puis a subiteme
Crédits
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
L'homme interpellé en Mayenne mardi possédait une vaste littérature antisémite.
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
Des ouvrages tels que "Mein Kampf", ou "La Mafia juive" et un livre d'Alain Soral ont été retrouvés dans le sac de l'homme qui est entré armé au Mémorial des déportés de Mayenne mardi. L'individu présente des fragilités psychiatriques importantes.

Un homme a été arrêté mardi 24 par les gendarmes à Mayenne alors qu'il tentait de rentrer dans le mémorial des déportés avec un fusil non-chargé et d'y réaliser une prise d'otage. Il s'est présenté comme un nationaliste et a dit "vouloir s'en prendre aux juifs". Il n'a fait aucune victime et s'est rendu sans résistance aux forces de l'ordre.

L’individu, toujours en garde à vue vingt-quatre heures après les faits, "est un homme de 20 ans, né à Château-Gontier, domicilié chez ses parents dans l’arrondissement", a expliqué procureur de la République de Laval, Guirec Le Bras, lors d'une conférence de presse.

Lire aussi - Mémorial des déportés: un "nationaliste" armé "voulait s'en prendre aux juifs"

La saisie de son ordinateur a permit de constater qu'il fréquentait assidument des sites internet anti-judaïques comme le rapporte France Bleu Mayenne. Dans le sac qu'il portait au moment des faits, des lectures antisémites ont été découvertes: "Psychanalyse du judaïsme, Fanatisme juif et La Mafia juive d’Hervé Ryssen, Comprendre l’empire d’Alain Soral et Mein Kampf d’Adolf Hitler", a fait savoir le magistrat.

Obsédé par le judaïsme, la franc-maçonnerie et le Nouvel ordre mondiale, le très médiatique Alain Soral est le fondateur du site complotiste Egalité et Réconciliation. Il est régulièrement condamné pour "diffamation", "injures raciales ou antisémites", "incitation à la haine raciale", "provocation à la haine, la discrimination ou la violence", "apologie de crimes de guerre et contre l'humanité".

Moins connu, Hervé Ryssen est quant à lui un essayiste d'extrême droite obsédé par la "question juive". Il a été condamné de nombreuses fois pour "provocation et incitation à la haine raciale", "injure raciale", "diffamation contre un groupe de personnes en raison de leur appartenance à une race déterminée", ou encore "injures homophobes".

Mardi, l'individu menaçant avait été maîtrisé par un jeune homme en service civique et une jeune femme qui travaillent à l’accueil du mémorial des déportés à Mayenne puis enfermé dans une pièce attenante. Il avait lui-même appelé les gendarmes pour se constituer prisonnier.

"Compte tenu des fragilités psychiatriques, ce qui nous reste à vérifier c'est s'il y aura une clause d'irresponsabilité pénale à terme. Pour l'instant, nous n'avons pas ces éléments", a souligné le magistrat. Et d'ajouter: "Selon ces éléments, ça s'orientera soit vers une irresponsabilité soit vers des poursuites pénales contre l'intéressé".

Le parquet décidera des suites à donner à cette affaire à l'issue de la garde à vue, qui a été prolongée jusqu'à jeudi après-midi. L'enquête a été ouverte pour "violences avec armes" et "détention et transport d'arme prohibée".

À LIRE AUSSI

Image
Un gendarme
Mémorial des déportés: un "nationaliste" armé "voulait s'en prendre aux juifs"
Un homme a été arrêté mardi par les gendarmes à Mayenne alors qu'il tentait de rentrer dans le mémorial des déportés avec un fusil non-chargé. Il s'est présenté comme ...
25 avril 2018 - 12:29
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don