Homosexuel poignardé à Drancy: 3 jeunes placés en détention

Homosexuel poignardé à Drancy: 3 jeunes placés en détention

Publié le :

Dimanche 17 Mars 2019 - 10:55

Mise à jour :

Dimanche 17 Mars 2019 - 10:56
©Hadj/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Dans la nuit du 4 au 5 mars, un homme homosexuel de 29 ans a été attiré à un faux rendez-vous et attaqué par trois assaillants qui l'ont passé à tabac et poignardé. Trois suspects, un majeur et deux mineurs, ont été mis en examen et placés en détention.

L'enquête sur cette tentative de meurtre particulièrement lâche a connu une avancée rapide. Trois hommes, dont deux mineurs, ont été mis en examen et placés en détention provisoire samedi 16 dans l'affaire de l'agression d'un homosexuel attiré dans un guet-apens à Drancy, en Seine-Saint-Denis.

L'affaire remontait à la nuit du 4 au 5 mars dernier. L'homme avait été attaqué en sortant de sa voiture par trois agresseurs qui lui avaient tendu un piège en sachant qu'il était gay. La victime a été passée à tabac avant de recevoir plusieurs coups de couteau dont un lui a perforé le poumon, le laissant pour mort.

Selon Guillaume Mélanie, le président de l'association Urgence Homophobie, la victime prénommée Kévin, 29 ans, pensait rencontrer un jeune homme avec qui il correspondait depuis trois jours. La justice pense que ses agresseurs se faisaient passer pour ce faux profil afin de l'attaquer quand il ne s'y attendait pas. Ce sont des voisins qui porteront secours finalement le malheureux qui a pu déclencher l'alarme de sa voiture pour alerter les riverains.

Lire aussi - Lyon: prison ferme pour une agression homophobe

Vendredi, la justice a ouvert une information judiciaire pour tentative de meurtre en raison de l'orientation sexuelle, vol avec arme et association de malfaiteurs.

La victime est depuis sortie de l'hôpital et ses jours ne sont plus en danger.

Voir aussi:

Triple agression homophobe devant un bar gay à Bordeaux, 2 plaintes déposées

Victime d'homophobie, Bilal Hassani porte plainte

Trois jeunes, dont deux mineurs, ont été envoyés en prison.


Commentaires

-