Huit adolescents suspectés de viol sur mineure à Mulhouse

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Huit adolescents suspectés de viol sur mineure à Mulhouse

Publié le 01/06/2016 à 15:07 - Mise à jour à 15:35
©Capture d'écran Google Maps
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un groupe de jeunes adolescents est accusé d'avoir violé, frappé et commis des actes de barbarie une jeune fille de 14 ans. Ils auraient commis ces actes dans la cave d'un immeuble situé dans un quartier difficile de la ville.

C’est une affaire particulièrement sordide qui touche le quartier sensible des Coteaux à Mulhouse (Haut-Rhin). Huit mineurs sont entendus par la police et devraient être présentés ce mercredi 1er juin devant le parquet. Ils sont suspectés d’avoir conjointement violé une jeune fille de 14 ans dans la cave de l’un des immeubles de ce secteur difficile de la ville.

Les faits remontent au mercredi 25 mai. Ce jour-à, d’après les informations recueillies par France Bleu, la victime rentrait de la boulangerie quand un groupe de jeunes l’a abordée. Les agresseurs présumés l’ont forcée à les suivre dans une cave d’un immeuble des Coteaux. Arrivé sur les lieux, les jeunes frappent la victime, avant d’abuser sexuellement d’elle. Ils l’auraient notamment forcée pendant plusieurs heures à pratiquer des fellations.

La mère de la victime, inquiète de ne pas voir sa filler revenir à la maison est alors partie à sa recherche et l’a retrouvée, selon la police, "dans un état pitoyable". Le quotidien Les Dernières nouvelles d’Alsace prétend de son côté que la victime a réussi à regagner seule son domicile, en état de choc, et qu’elle aurait depuis fait une tentative de suicide.

L’enquête a rapidement permis d’arrêter les suspects ce mardi 31 mai, confondus par des images de vidéosurveillance des caméras du quartier et des ascenseurs de l’immeuble, ainsi que par des traces ADN trouvées sur les lieux du viol. Bien que tous mineurs, certains étaient déjà défavorablement connus des services de police pour des faits de vol de portables. Les responsabilités précises des huit agresseurs présumés, et l’éventuelle préméditation, n’ont cependant pas encore été clairement éclaircies. Le quotidien alsacien laisse entendre cependant qu’à la charge de viol en réunion, certains suspects pourraient se voir accusés d’actes de torture et de barbarie, et qu’au moins quatre d’entre eux devraient être placés dès ce 1 juin en détention provisoire. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le quartier des Coteaux à Mulhouse.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-