L'humoriste Yassine Belattar placé en garde à vue après des "insultes" contre des policiers

"Malentendu"

L'humoriste Yassine Belattar placé en garde à vue après des "insultes" contre des policiers

Publié le :

Mercredi 21 Février 2018 - 09:32

Mise à jour :

Mercredi 21 Février 2018 - 09:42
Yassine Belattar était invité par Emmanuel Macron à se joindre à lui mardi lors d'un déplacement aux Mureaux. Suite à une altercation avec des policiers, il a été placé en garde à vue pour des "insultes" contre des policiers.
©Franck Fiffe/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il cherchait à rejoindre le président de la République. L’humoriste Yassine Belattar a été placé quelques heures en garde à vue mardi 20, en marge du déplacement d’Emmanuel Macron aux Mureaux (Yvelines), pour "outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique", avant d’être remis en liberté, une affaire qu’il a lui-même qualifiée de "malentendu".

Selon le journal Le Point, l'humoriste aurait "insulté" des membres des forces de l'ordre, les traitants "d'abrutis" et de "bons à rien". Il aurait, selon des sources policières, proféré des menaces à l'encontre des fonctionnaires des forces de l'ordre.

Lire aussi: LCI: échange musclé entre Yassine Belattar et David Pujadas au sujet des attentats et de l'islam (vidéos)

"Une policière m’a fait une remarque très désobligeante devant mes enfants, je lui ai répondu, et on s’est tous retrouvés au commissariat", a expliqué de son côté le principal intéressé qui était invité par Emmanuel Macron à participer à ce déplacement aux Mureaux en compagnie de la ministre de la Culture Françoise Nyssen. Malheureusement, l'humoriste serait arrivé trop tard pour se joindre au cortège présidentiel, a-t-il fait savoir.

Yassine Belattar a tout de même passé près de sept heures en garde à vue au commissariat de la ville. Il a été libéré dans l'après-midi suite à une confrontation avec l'agent de police. Yassine Belattar fera l’objet d’une convocation devant le délégué du procureur de la République, a précisé de son côté le parquet de Versailles.

"Même dans mon humour, j'ai beaucoup d'estime pour les policiers", a expliqué l'humoriste. Et d'ajouter: "Le principal évènement de cette journée, c'est qu'Emmanuel Macron s'est rendu aux Mureaux".

 

Yassine Belattar a été placé en garde à vue mardi 20 aux Mureaux.

Commentaires

-