Chat sans identification: 135€ d'amende

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Chat sans identification: 135€ d'amende

Publié le 07/02/2020 à 12:15 - Mise à jour à 12:17
© JOEL SAGET / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Ne pas procéder à l’identification de son chat sera prochainement passible d’une amende de 135€. Une mesure de lutte contre la maltraitance des animaux. 
 
Si ce n’est pas déjà fait, il est grand temps de pousser la porte d’un vétérinaire pour que celui-ci s’occupe de l’identification de votre chat, par tatouage ou pose d’une puce électronique, et de son inscription au fichier national Icad. Cette pratique est légalement obligatoire pour nos petits félins de plus de sept mois. Mais nombre de propriétaires passent outre, un chat sur deux serait ainsi «clandestin». 
 
 
Une contravention de 4e classe
 
La nouveauté, c'est que l'on est passible d’une contravention de 4e classe, soit une amende de 135€, si on n'a pas effectué cette démarche. Cette sanction existe déjà pour les chiens, elle est donc étendue aux chats et annoncée pour le premier semestre 2020. Le collier avec le numéro de téléphone du propriétaire n'y suffit donc plus. 
 
Cette décision fait partie d’un panel de quinze mesures annoncées fin janvier par Didier Guillaume, le ministre de l’Agriculture et de l’alimentation, visant à «renforcer la lutte contre la maltraitance animale et améliorer le bien-être des animaux domestiques, d’élevage et de compagnie». 
 
 
Lutter contre les abandons
 
Une partie du texte est consacrée à la responsabilisation des propriétaires d’animaux de compagnie, avec l’objectif de lutter contre les abandons, justement grâce à l’identification, mais aussi de prévenir les achats impulsifs. Ainsi, la présence d’un vétérinaire et un règlement sanitaire deviennent obligatoires dans les foire-expositions, tandis que toute vente dans un véhicule sera prochainement interdite. 
 
Le ministère ira sans doute plus loin, lorsque seront rendues les conclusions d’une mission parlementaire de six mois. Celle-ci est chargée de faire des propositions sur la lutte contre l’abandon d’animaux de compagnie et sur leur bientraitance. 
 
Au-delà de l’aspect réglementaire et du risque d’amende pour défaut d’identification, "pucer" ou tatouer son chat est d’abord une sécurité pour tout propriétaire aimant. Un chat disparu depuis quatre ans (et un mois) dans le Var vient d’être retrouvé grâce à sa puce d’identification.
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


L'identification doit être effectuée à 7 mois

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-