Il abusait son beau-fils autiste avec sa compagne handicapée: deux ans ferme

Il abusait son beau-fils autiste avec sa compagne handicapée: deux ans ferme

Publié le :

Jeudi 18 Octobre 2018 - 19:54

Mise à jour :

Jeudi 18 Octobre 2018 - 19:55
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme de 59 ans a été condamné à deux ans de prison ferme mercredi à Evry. Il abusait du fils autiste de sa compagne elle-même déficiente sur le plan intellectuelle, les forçant parfois à des relations incestueuses.

"Faire son éducation sexuelle", c'est la seule explication qu'a donnée en garde à vue l'homme de 59 ans, condamné mercredi 17 par le tribunal d'Evry, pour justifier les abus sexuels commis régulièrement contre son beau-fils autiste pendant sept ans.

Tous les week-end, l'homme a imposé des actes sexuels à l'enfant, mais l'a aussi forcé à caresser sa mère et à filmer leurs ébats, rapporte Le Parisien.

Des traitements qui ont fini par déteindre sur la personnalité de la victime. L'enfant a en effet montré des comportements sexués très précoces allant jusqu'au harcèlement de ses camarades du centre dans lequel il était pris en charge en semaine. C'est ce qui a alerté les services sociaux et mené à une enquête. Celle-ci a révélé que l'enfant été ainsi abusé lorsqu'il rentrait chez lui, à Massy.

Voir: Paris: 4 ans, violée en réunion par ses camarades de maternelle?

"Je n’ai pas de mots pour décrire l’horreur de ces scènes, fustige la procureure. Tous les verrous de la moralité, de la pudeur, de la sexualité et de la parentalité ont sauté", a déclaré la procureure. Le principal mis en cause a choisi de garder le silence pendant les débats. Il a finalement été condamné à trois ans de prison dont deux ferme.

La femme a quant à elle été condamnée à un an avec sursis. Le tribunal a en effet considéré que "sa place n'était pas en prison" et qu'elle était également une "victime" de son compagnon. Celle-ci, âgée de 49 ans, souffre en effet d'une déficience intellectuelle suffisamment grave pour qu'elle soit placée sous tutelle depuis la mort de ses parents.

Le jeune autiste, qui ne souffre pas de la forme la plus grave de ce trouble, a quant à lui été pris en charge par le Département de l'Essonne. Des experts ont été mandatés pour établir la gravité des séquelles et lui venir en aide.

Lire aussi: Inceste et films pornographiques: le calvaire de deux sœurs

L'homme a écopé de deux ans de prison pour abus sexuels commis sur un jeune autiste.


Commentaires

-