Il abuse sexuellement de sa grand-mère, "aucune limite" selon le psychiatre

Il abuse sexuellement de sa grand-mère, "aucune limite" selon le psychiatre

Publié le :

Jeudi 13 Septembre 2018 - 12:50

Mise à jour :

Jeudi 13 Septembre 2018 - 12:58
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand a jugé lundi un cas rare: une affaire d'inceste où l'agressé était l'ascendant, en l'occurrence une grand-mère abusée par son petit-fils de 30 ans. La victime a été gravement perturbée par l'affaire.

C'est une sordide affaire d'inceste que jugeait lundi 10 le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand. Mais cette fois-ci, le suspect, un homme de 30 ans, était accusé d'avoir agressé sexuellement un ascendant, en l'occurrence sa grand-mère.

L'affaire débute en 2016 comme le rapporte le journal La Montagne. Premier fait dénoncé par la vieille dame résidant à Ambert (Puy-de-Dôme) et remontant à juillet: son petit-fils agrippant sa poitrine en lui disant "tu as de très beaux seins, mémé. J’aimerais bien que ma copine ait les mêmes que toi". En octobre, nouvelle agression alors que la grand-mère fait sa toilette. Selon le témoignage de la victime, son petit-fils serait venu dans la salle de bains, aurait sorti son sexe en plaquant sa main sur la bouche de son aïeule.

Ces agressions ont bouleversé la vieille dame qui s'en est ouvert à sa fille (la tante du prévenu). La victime, qui se faisait d'ailleurs régulièrement voler par son petit-fils, a depuis été placée sous curatelle, gravement perturbée par les attouchements pervers qu'elle a subis.

Voir aussi - Inceste et fellations forcées: les 2 petits garçons abusés par le père, la mère et la grand-mère

A la barre le trentenaire ne semble pas se formaliser outre mesure de ce qui lui est reproché. Et quand on lui demande s'il a vraiment tenu les propos qui lui sont prêtés sur les seins de sa grand-mère, sa réponse est même terrifiante: "C’était il y a six ou sept ans, quand nous avions des relations sexuelles régulières et consenties", une relation incestueuse qu'ils se sont promis d'"enterrer dans leur tombe".

La défense du suspect a aussi été mise à mal par la description de l'expertise psychiatrique qui fait froid dans le dos. L'accusé y est dépeint comme ayant "une absence totale de limite sur le plan sexuel, surtout sur un plan intergénérationnel et incestueux". Verdict: un an de prison avec sursis et deux ans de mise à l'épreuve. La justice interdit également le petit-fils incestueux de revoir sa grand-mère.

Lire aussi:

Inceste: un adolescent de 16 ans viole sa propre mère dans le Haut-Rhin, il explique aux gendarmes qu'elle était "consentante"

Père violeur, pédophilie, inceste et avortement: procès de l'horreur devant la cour d'assises de Limoges

L'homme a abusé sexuellement de sa grand-mère à au moins deux reprises.


Commentaires

-