Il chassait ses victimes sur des sites de jeux pour enfants, un dirigeant de Transdev mis en examen pour corruption de mineurs

Il chassait ses victimes sur des sites de jeux pour enfants, un dirigeant de Transdev mis en examen pour corruption de mineurs

Publié le :

Mardi 18 Juillet 2017 - 10:00

Mise à jour :

Mardi 18 Juillet 2017 - 10:10
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un dirigeant de la société Transdev a été mis en examen pour corruption de mineurs en fin de semaine dernière. Il est soupçonné d'avoir attiré ses jeunes victimes par le biais de sites de jeux pour enfants.

Le directeur du Grand Paris au sein de la direction Ile-de-France de la société Transdev a avoué aux enquêteurs son attirance pour les jeunes filles prépubères. Didier Fremaux, 68 ans, a été mis en examen et écroué en fin de semaine dernière pour des faits de corruption de mineurs. La justice lui reproche d'avoir poussé à l'exhibition sexuelle sur Internet via Skype pas moins de 24 adolescentes depuis 2010.

"Il incitait les enfants à basculer sur la plate-forme Skype, pour y mener une conversation vidéo. (...) Il parvenait à les manipuler et à les pousser à se dévêtir en même temps que lui, en face de la webcam", a expliqué une source proche du dossier au journal Le Parisien qui révèle l'affaire.

Un signalement avait été fait auprès de la plateforme Pharos par un modérateur d'un site de jeux pour enfants, Moviestarplanet.fr"qui a signalé le comportement suspect d'un usager à l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC)", précise le quotidien.

Le suspect, jusqu'alors parfaitement inconnu des services de police, a été interpellé le 12 juillet dernier à son domicile de Chambourcy avant de le placer en garde à vue à Viroflay par les enquêteurs de la sûreté des Yvelines. Lors de son audition au cours de laquelle iul est passé spontanément aux aveux, il a expliqué aux policiers "qu'il a développé une déviance sexuelle depuis l'époque de l'arrivée du minitel rose dans les foyers français". Il se serait inscrit sur la plateforme de jeu sur les conseils d'un autre internaute.

Toujours selon Le Parisien, le suspect "entretenait une relation affective avec une adolescente lyonnaise de 14 ans".

Un signalement avait été fait auprès de la plateforme Pharos par un modérateur d'un site de jeux pour enfants, Moviestarplanet.fr.

Commentaires

-