Il avale une limace et après un coma de 420 jours devient tétraplégique

Méningo-encéphalite éosinophile

Il avale une limace et après un coma de 420 jours devient tétraplégique

Publié le :

Jeudi 08 Mars 2018 - 11:23

Mise à jour :

Jeudi 08 Mars 2018 - 11:30
Sam Ballard, un jeune Australien, est tombé dans le coma en 2010 et en est resorti 420 jours plus tard tétraplégique suite à une méningo-encéphalite éosinophile. Celle-ci s'est déclaré après qu'il a avalé une limace suite à un pari.
©David Reverchon/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un simple pari a fait basculer la vie de Sam Ballard en 2010. Le jeune homme australien, rugbyman, alors âgé de 19 ans fait alors le pari d'ingurgiter une limace avec ses coéquipiers lors d'une fête. Comme le rapporte le Daily Mail, Sam est tombé très gravement malade après avoir avalé le gastéropode.

Selon le journal britannique, la victime a en effet été contaminé par un Angiostrongylus cantonensis, un nématode (soit un ver microscopique), présent notamment dans les excrèments des rats et dont l'ingestion par l'être humain peut être parfaitement bénigne. Toutefois, dans certains cas, le nématode peut également se révéler très dangereux et provoquer une infection du cerveau: une méningo-encéphalite éosinophile.

Voir également - Venezuela: désespéré par la crise, un tétraplégique réclame la mort

Hospitalisé dans un état grave, la victime tombe dans le coma pendant 420 jours. Il en sort profondément handicapé. Sam est désormais tétraplégique et se déplace dans un fauteuil roulant médicalisé. Aujourd'hui âgé de 28 ans, il fait régulièrement des crises, est alimenté par une sonde et son corps n'est pas capable de maintenir sa température corporelle.

Lire aussi - Tétraplégique, une jeune femme a vécu un calvaire après un vol Los Angeles-Paris

L'état de santé de Sam demande de nombreux soins et la présence d'infirmières à domicile qui coûte cher à sa famille. D'autant plus qu'en 2016, l'allocation versée par l'Etat australien ont été drastiquement réduites: de 300.000 euros annuels, elle est passée à 85.000 euros. Sa mère multiplie donc les appels aux dons, de même que ses anciens coéquipiers, pour faire face aux dettes contractées pour prendre soin de Sam. Le ministère australien de la Santé a toutefois indiqué "travailler en étroite collaboration" avec la famille pour trouver une solution.

A l'origine de la maladie de la victime: l'absorption d'une limace.

Commentaires

-