Il confond une pastille de javel avec un antidouleur et finit en soins intensifs

Il confond une pastille de javel avec un antidouleur et finit en soins intensifs

Publié le :

Mercredi 27 Juin 2018 - 16:09

Mise à jour :

Mercredi 27 Juin 2018 - 16:18
Un Suisse de 65 ans a fini en soins intensifs et a frôlé la mort après avoir confondu une pastille de javel avec un antidouleur. Il voulait soigner ses maux de tête. Il a dû être opéré en urgence.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une erreur qui aurait pu être mortelle. Récemment, un Suisse de 65 ans a frôlé la mort en confondant une pastille de javel avec un antidouleur, comme le rapporte jeudi 21 le site BMJ Case Reports.

Il voulait simplement soigner un mal de tête et a fini en soins intensifs pendant deux semaines. Il a aussi dû être opéré en urgence.

Quasiment immédiatement, après avoir ingéré la pastille de javel solide, sa bouche et sa gorge lui ont fortement brûlé, il s'est mis à tousser et avait du mal à parler ou à respirer.

En toussant il a pu recracher une partie de la pastille mais cela n'a pas suffi à le soulager. Il s'est donc rendu aux urgences à Genève, où un puissant antidouleur n'a pas permis de le guérir.

Lire aussi: vengeance amoureuse à Rennes - une femme enceinte enlevée, séquestrée et forcée à boire de l'eau de Javel

Après examen, les médecins se sont rendus compte que ses cordes vocales avaient été endommagées et que son larynx était anormalement gonflé. Il a alors été opéré et a passé deux semaines en soins intensifs, avec une sonde dans le nez pour manger et un tube pour l'aider à respirer.

Il n'a pas été intubé par la gorge puisque cela pouvait aggraver ses irritations internes. Il a subi une trachéotomie (opération qui consiste à ouvrir la trachée, sous le larynx, pour faire passer le tube et aider le patient à respirer autrement que par la bouche).

Le site BMJ Case Reports rappelle dans son article qu'il est primordial de ranger les produits d'entretien de la maison (comme la javel) dans un compartiment adapté, et bien distinct de celui réservé aux médicaments.

Un Suisse a confondu une pastille de javel et un antidouleur et a frôlé la mort. Il a passé deux semaines dans un service de soins intensifs.


Commentaires

-