Il crève des centaines de pneus pour "se venger", le malfaiteur interpellé

Il crève des centaines de pneus pour "se venger", le malfaiteur interpellé

Publié le :

Mercredi 29 Novembre 2017 - 14:54

Mise à jour :

Mercredi 29 Novembre 2017 - 15:14
© STR / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Soupçonné d'avoir crevé les pneus de centaines de voitures depuis plusieurs années, un homme de 45 ans a été interpellé mardi soir à Bordeaux (Gironde) par la brigade anti-criminalité alors qu'il sortait de son domicile. Il a été placé en garde à vue et aurait reconnu les faits.

Il était insaisissable. Depuis plusieurs années, il prenait un malin plaisir à crever les pneus des voitures dans l'agglomération bordelaise, un délit pour lequel il n'a jamais été appréhendé. Mais à force de persévérance et après de longs mois d'enquête, les forces de l'ordre ont procédé à une interpellation, un homme de 45 ans qui semble être celui qu'ils recherchent.

Soupçonné d'avoir crevé les pneus de centaines de voitures, ce dernier a été arrêté à Bordeaux (Gironde) par la brigade anti-criminalité, mardi 28, alors qu'il sortait de son domicile. Placé en garde à vue, le quadragénaire s'apprêtait visiblement à recommencer et aurait reconnu les faits lors de son audition. Il aurait indiqué avoir agi "pour se venger de la société" et pour attirer l'attention sur son "mal-être".

Pire encore: selon une information rapportée par Sud Ouest, il se pourrait même qu'il s'en soit pris à près de 6.000 voitures depuis 2011, un chiffre que les enquêteurs n'ont pas confirmé. D'après une source policière, ils ont pour l'instant travaillé sur "la base de 1.100 plaintes liées à des faits qui pourraient lui être imputés".

Visiblement, il fonctionnait selon le même mode opératoire. A l'aide d'un fin poinçon, il crevait les pneus des voitures côté trottoir afin qu'il ne soit pas vu. Par précaution, il tentait de sévir là où il n'y avait aucune caméra de vidéosurveillance. Et si l'enquête a été rendue difficile, c'est qu'il agissait de manière irrégulière.

A lire aussi - Bordeaux: un individu crève méthodiquement les pneus de 200 voitures dans la nuit, il reste insaisissable

Selon le code pénal (source Legifrance), la destruction, la dégradation ou la détérioration d'un bien appartenant à autrui est punie de deux ans d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende, sauf s'il n'en est résulté qu'un dommage léger.

Un homme de 45 ans a été interpellé mardi soir à Bordeaux (Gironde), il est soupçonné d'avoir crevé les pneus de centaines de voitures.

Commentaires

-