Il kidnappe un écureuil et le drogue pour en faire un animal d'attaque

Il kidnappe un écureuil et le drogue pour en faire un animal d'attaque

Publié le :

Mercredi 19 Juin 2019 - 17:50

Mise à jour :

Mercredi 19 Juin 2019 - 17:55
©Photo EMMANUEL DUNAND/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La police d'Alabama a retrouvé lundi 17 juin un écureuil sauvage, enfermé dans une cage et détenu dans l'appartement d'un homme toujours activement recherché. L'animal était vraisemblablement drogué pour l'attaque.

En Alabama, un homme est activement recherché par la police pour plusieurs faits dont détention de substance contrôlée et détention d'animaux sauvages.

Des équipes du bureau du shérif du comté de Limestone ont procédé lundi à une vague de perquisitions dans l'appartement d'un certain Mickey Paulk, 35 ans, qui a pris la fuite.

Selon les médias américains (voir ici), sur place ils ont retrouvé plusieurs sachets de drogues, des munitions d'armes à feu mais aussi un écureuil sauvage.

Lire aussi: il voulait faire un selfie avec un ours blessé, l'animal le tue

Le trentenaire est suspecté d'avoir kidnappé et séquestré le petit animal, pour ensuite le droguer avec de la méthamphétamine et le rendre très agressif. Son objectif était vraisemblablement de le faire participer à des combats illégaux et de se faire de l'argent.

L'écureuil en question était retenu dans une cage. Il a été relâché dans la nature mais les autorités ont expliqué qu'il n'existait aucun moyen de savoir s'il avait encore de la drogue dans le sang.

Dans cet Etat des Etats-Unis, la législation concernant la détention d'animaux sauvages est très stricte. L'écureuil compte parmi les espèces qu'il est absolument interdit d'avoir chez soi de façon domestiquée.

Voir aussi:

Elle ne veut plus de son chien et l'attache dans les bois, l'animal meurt de faim

Sa compagne ne répond pas au téléphone, il viole son chien: l'animal est euthanasié

Un écureuil drogué et dressé pour attaquer a été retrouvé lors de perquisitions dans un appartement, en Alabama.

Commentaires

-