Il lui coupe le doigt à la machette pour une dette de drogue de 10 euros

Il lui coupe le doigt à la machette pour une dette de drogue de 10 euros

Publié le :

Jeudi 11 Octobre 2018 - 09:57

Mise à jour :

Jeudi 11 Octobre 2018 - 10:08
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un individu d'une vingtaine d'années doit être jugé début novembre pour avoir attaqué à la machette un jeune homme et lui avoir notamment tranché un doigt, fin septembre à Perpignan. Il lui reprochait une dette de 10 euros vieille de trois ans.

L'auteur des coups lui-même n'a pas réussi à justifier devant les enquêteurs son déchaînement de violence. La dette de 10 euros ne semble en effet pas pouvoir à elle seule expliquer pourquoi cet individu a été jusqu'à trancher à la machette le doigt de son débiteur.

Les faits opposants deux jeunes hommes d'une vingtaine d'années chacun remontent au 27 septembre dernier. Le premier sortait du centre de formation de la CCI de Perpignan. Il était attendu par une veille connaissance. Un individu qu'il avait recroisé quelques temps auparavant et qui lui avait alors réclamé les 10 euros qu'il lui devait, rapporte L'Indépendant.

Une dette à laquelle l'individu semblait tenir puisqu'elle remontait à trois ans. Elle n'aurait pas pu être honorée tout simplement parce que le créancier de l'affaire se trouvait en prison.

Voir: Rouen - un jeune homme violemment agressé à la machette

La rencontre a rapidement dégénéré et l'homme venu chercher son argent a alors sorti une machette de son véhicule. Le second jeune homme s'est défendu à coups de casque avant de prendre la fuite. Mais il a chuté et son agresseur lui a alors asséné deux coups de machette, l'un le touchant à la jambe, et l'autre lui sectionnant le pouce. L'assaillant a ensuite pris la fuite en voiture.

La victime s'en est cependant relativement bien tirée dans cette affaire. Une étudiante présente sur les lieux a en effet eu le bon réflexe de ramasser son doigt et de le conserver correctement dans un récipient réfrigéré. Il a donc pu lui être greffé après son hospitalisation.

Interpellé, le jeune homme a fait l'objet d'une procédure de comparution immédiate mardi 9 mais l'audience a finalement été reportée au 7 novembre.

Les agressions avec arme sont punissables de cinq and de prison lorsqu'elles ont entraîné une ITT de plus de huit jours, 15 ans lorsqu'elles ont entraîné une infirmité permanente.

Lire aussi: Toulouse: un homme agressé à la machette et à la barre de fer

Le pouce tranché de la victime a pu lui être greffé après avoir été récupéré par un témoin.


Commentaires

-