Il punit ses enfants à coups de ceinture et poignarde sa femme qui s'interpose

Il punit ses enfants à coups de ceinture et poignarde sa femme qui s'interpose

Publié le :

Lundi 02 Juillet 2018 - 14:42

Mise à jour :

Lundi 02 Juillet 2018 - 16:26
© Brendan Smialowski / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un quinquagénaire d'origine russe habitant à Montpellier a été condamné à de la prison pour avoir battu ses enfants pour les punir de mauvaises notes. Il a également poignardé sa femme qui avait essayé de s'interposer.

Sa méthode d'éducation reposait sur la violence depuis des années. Mais dimanche 1er juillet, l'épouse de cet habitant de Montpellier s'est décidée à alerter les autorités.

Un homme d'origine russe a été arrêté puis présenté en comparution immédiate pour des violences sur sa femme et ses deux enfants de 14 et 15 ans. L'individu frappait ses enfants, visiblement depuis des années, à coups de ceinture pour les punir quand ils ramenaient de mauvaises notes.

Les faits éclatent dimanche 24 comme le rapporte Midi Libre. Le père de famille, un quinquagénaire, décide de faire le "bilan" scolaire de ses enfants. La règle? Un point en dessous la moyenne, un coup de ceinturon. Lors de cette cruelle séance, la mère a tenté de s'interposer et la fureur du père a dépassé toutes les limites: il a asséné à la malheureuse des coups de couteau sur les bras et au sommet du crâne avant de la menacer en lui posant la lame sur sa gorge. Elle est finalement parvenue à s'enfuir pour rejoindre une clinique et a donné l'alerte.

Lire aussi: Agression à coups de ceinture: une jeune femme prétend qu'il s'agit "d'un délire"

La police est intervenue pour appréhender le suspect laissé seul avec les deux adolescents. Au cours de sa garde à vue, l'homme niera en bloc les violences dont il est accusé. Mais ce sera contredire l'évidence: un examen médical montrera que les deux jeunes sont couverts d'ecchymoses, la mère, elle, souffrant de blessures au scalp, aux bras, et de plusieurs marques de coups sur le corps. Les sévices s'avèrent en outre anciens et réguliers.

A l'issue de sa garde à vue, l'homme a comparu devant le tribunal correctionnel le 27 juin et a écopé de trois ans de prison.

Le père de famille battait ses enfants et a poignardé sa femme.


Commentaires

-