Il tabasse sa compagne qui a eu le malheur de le réveiller en toussant

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Il tabasse sa compagne qui a eu le malheur de le réveiller en toussant

Publié le 09/03/2018 à 18:51 - Mise à jour à 18:53
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Gap à un an de prison ferme pour avoir roué de coups sa compagne fin décembre. Il a été violent avec elle car elle l'a réveillé en pleine nuit en toussant.

Ses précédentes condamnations pour violences conjugales ne lui ont pas servi de leçon. Il a récidivé. Jeudi 8, un homme a été condamné par le tribunal correctionnel de Gap à un an de prison ferme avec mandat de dépôt, selon une information du Dauphiné Libéré, pour des violences commises sur sa compagne fin décembre dernier.

Il a été maintenu en détention à l'issue de l'audience puisqu'il était déjà en prison, suite à un sursis avec mise à l'épreuve qui a été révoqué. Il a déjà été arrêté à trois reprises par le passé pour violences conjugales (pas toujours sur la même femme) et a été condamné à chaque fois.

Voir aussi: Ille-et-Vilaine - ivre, il tabasse un gendarme avec une plaque d'immatriculation

Les faits se sont déroulés le 26 décembre dernier. Sa compagne, avec qui il dit être toujours en couple (elle n'était pas présente à l'audience pour le confirmer et n'avait d'ailleurs pas déposé plainte contre lui), sujette aux crises d'angoisse qui lui provoquent de l'asthme, ne va pas bien. Ils passent la soirée ensemble mais elle le sent tendu.

Dans la nuit, elle a du mal à respirer et appelle sa fille en toussant. Ce qui le réveille. C'est alors que pleuvent les coups et que, après avoir entendu sa mère hurler à travers le téléphone, la jeune fille appelle la police, qui intervient rapidement sur place et arrête cet homme, qui s'appelle Haithem Khlaifia.

Jeudi, face la présidente du tribunal Christine Piccinin, le prévenu a assuré que les médicaments qu'il avait pris ce soir-là lui avait fait commettre ces violences. Médicaments qui devaient l'aider à maîtriser sa colère.

Depuis qu'il est incarcéré, Haithem Khlaifia voit un psychiatre et suit des soins.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Un homme, déjà en prison à cause d'un sursis avec mise à l'épreuve révoqué, a écopé jeudi d'un an de prison ferme pour des violences sur sa compagne.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-