Il tue un autre chasseur qu'il a "confondu" avec une grive: 18 mois avec sursis

Il tue un autre chasseur qu'il a "confondu" avec une grive: 18 mois avec sursis

Publié le :

Mardi 02 Avril 2019 - 17:00

Mise à jour :

Mardi 02 Avril 2019 - 17:12
©Cor/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme a été condamné à 18 mois de prison avec sursis, vendredi 29 à Montauban, pour avoir tué un homme lors d'une partie de chasse en 2016. Il l'aurait "confondu" avec une grive.

 

Le chasseur n'a respecté aucune des consignes de sécurité et un homme y a laissé la vie. Un jeune homme, artiste peintre de son état, a été condamné à 18 mois de prison avec sursis vendredi dernier à Montauban, pour avoir tué un autre chasseur en 2016 à Bressols dans le Tarn-et-Garonne. La victime, âgée de 46 ans, était marié et père d'un adolescent de 16 ans au moment des faits.

Selon La Dépêche du Midi, qui révèle l'information, "sans avoir vu quoique ce soit, le jeune chasseur fait feu dans une haie pensant avoir reconnu le bruit caractéristique de l’envol d’une grive". De l'autre côté, point de volatile mais un autre chasseur qui se tenait à l'affût, debout sur un tabouret. Criblée d'impact de plombs, il a été victime d’un traumatisme thoracique et a succombé à ses blessures avant l'arrivée des secours.

Lire aussi - Trois chasseurs blessés dont un gravement en deux jours

"J’ai cru que c’était le bruissement d’une grive, j’ai tiré dans la haie sans rien avoir vu", a-t-il affirmé devant le tribunal, selon le quotidien régional. Et de poursuivre: "S’il avait signalé sa présence...". "Ce n’est pas aux randonneurs d’avoir une cloche à la main pour signaler leur présence, le responsable, c’est celui qui porte l’arme", l'a alors tancé la présidente du tribunal.

Un agent de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage a d'ailleurs été entendu par la cour pour rappeler que les règles élémentaires de sécurité n'ont pas été respectées par le jeune prévenu.

Une peine de douze mois de prison, dont trois ferme, avait été requise contre le jeune chasseur par le substitut du procureur. "C’est vrai, il a cumulé toutes les erreurs du chasseur débutant. Il travaille, il a une enfant, rien ne justifie de la prison ferme", a plaidé le conseil du prévenu.

Il a donc finalement écopé de prison avec sursis assorti de l'annulation de son permis de chasse et la confiscation de son arme.

Voir:

Un cerf se réfugie sur une propriété privée, tensions entre chasseurs et riverains

Gers: un chasseur tire sur une voiture avec trois enfants à bord

Haute-Loire: un jeune chasseur touché par 13 plombs dans la cuisse

Le chasseur a expliqué avoir confondu sa victime avec un oiseau.


Commentaires

-